08 décembre 2019

1950 - LES FRANCAIS SONT LES 1ers A ATTEINDRE 8.000 METRES !

Le lyonnais Maurice Herzog seconde sa mère dans l'éducation de ses 8 frères et soeurs, tout en commençant ses études au collège Chaptal, à Paris, et en préparant son entrée à l'école des Hautes Etudes Commerciales (HEC). La famille Herzog possède un châlet à Chamonix, en Savoie, et passe donc toutes ses vacances au pied du Mont-Blanc : Maurice peut ainsi régulièrement en escalader les parois glacées... Quand la guerre éclate, il est mobilisé et arrête sa préparation à l'école Polytechnique. En 1942, il entre dans la... [Lire la suite]
08 novembre 2019

1940 - LE GOUVERNEMENT DE PETAIN EST DEBORDE PAR LA SITUATION

Après la défaite de la France, l'occupation de la moitié nord du pays et la remise par le parlement des pleins pouvoirs au maréchal Pétain, ce dernier forme un gouvernement composé en partie d'aventuriers et d'opportunistes de la finance à qui il demande d'appliquer les principes de la Révolution Nationale. Des décrets sont alors publiés, parfois en contradiction les uns envers les autres. Dans les grandes villes, les prix flambent... Devant des magasins d'alimentation régulièrement démunis, les queues s'allongent. Chaque fois qu'un... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 19:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 novembre 2019

1981 - LA FRANCE NATIONALISE 36 BANQUES

Depuis l'élection de Valéry Giscard d'Estaing, en 1974, les vieillissants outils de production de la France s'atrophient peu à peu. Affaiblies, les entreprises françaises cèdent du terrain aux firmes étrangères dans une guerre économique impitoyable. En septembre 1981, le conseil des ministres du gouvernement de Pierre Mauroy confirme alors que la France va nationaliser un certain nombre d'entreprises privées... Parmi celles-ci figurent les 36 plus grandes banques du pays. Leur nationalisation donnera à l'Etat le contrôle... [Lire la suite]
24 octobre 2019

1981 - L'ECONOMIE FRANCAISE EST ATTAQUEE DES LE 11 MAI

Au lendemain de l'élection du 10 mai, François Mitterrand, le nouveau président socialiste de la République française, désigne Pierre Mauroy comme 1er ministre. En attendant que ce dernier prenne ses fonctions, l'ancienne équipe (celle du centriste Raymond Barre) gère les affaires courantes. Le 20 et le 21 mai, le franc subit de violentes attaques qui font fortement fondre les réserves monétaires de la France... En effet, depuis le 11 mai, les pertes de la Banque de France avoisinent désormais les 6 milliards de $. Une partie de... [Lire la suite]
18 octobre 2019

1981 - EN THEORIE, GISCARD D'ESTAING DOIT ÊTRE REELU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Le 26 avril, à l'issu du 1er tour de l'élection présidentielle française, le président Valéry Giscard d'Estaing obtient 28,21% des voix. Il est suivi de près par François Mitterrand, le candidat du Parti Socialiste, qui réalise un score de 25,90%. C'est le meilleur résultat obtenu par un socialiste depuis la Libération. Avec 17,95%, le gaulliste Jacques Chirac (RPR) est 3ème et ne sera donc pas présent au 2nd tour... La 4ème place revient au communiste Georges Marchais (15,42%) qui réalise ainsi le plus mauvais score obtenu... [Lire la suite]
06 octobre 2019

1980 - ALAIN DE ROTHSCHILD INTERPELLE VALERY GISCARD D'ESTAING

Lors des élections présidentielles de 1974, l'équipe de campagne du candidat centriste Valéry Giscard d'Estaing recrute des membres de son service d'ordre dans les rangs de groupes d'extrême-droite. En 1977, Christian Bonnet, qui devient ministre de l'intérieur à la place de Michel Poniatowski, décide de combattre le terrorisme d'extrême-gauche en ouvrant le recrutement de la police à des militants d'extrême-droite... Christian Bonnet justifie son choix en expliquant qu'il accueille dans les forces de l'ordre "le petit lait" à... [Lire la suite]
02 octobre 2019

1939 - L'ARMEE FRANCAISE "ENVAHIT" UNE PARTIE DE L'ALLEMAGNE

La France ayant mobilisée contre l'Allemagne, les services de la défense passive commence, dans les grandes villes, à distribuer des masques à gaz. Des enfants sont envoyés dans les campagnes, pour les préserver des inévitables bombardements à venir. La propagande française persuade la population que ses combattants seront les plus forts, surtout avec l'aide des "jeunes et robustes soldats anglais", alliés de la France ! Le 1 septembre, l'Allemagne attaque la Pologne. La France réplique une semaine plus tard et fait quitter la ligne... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
02 octobre 2019

1902 - LES EPHEMERES COLONIES ANARCHO-COMMUNISTES FRANCAISES

Dans les dernières années du 19ème siècle, une série d'attentats anarchistes sèment la terreur dans toute la France. Le gouvernement y répond par la mise en place de lois extrêmement répressives. Des militants anarchistes changent alors de stratégie et, délaissant le radicalisme, se tournent vers la création de "communautés rurales fraternelles" dont ils veulent faire des modèles pour la société libertaire du futur... Car, selon eux, le monde entier abandonnera demain l'économie capitaliste pour aller vivre dans des colonies... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 août 2019

1977 - JACQUES CHIRAC VEUT LA MAIRIE DE PARIS !

Valéry Giscard d'Estaing, président de la République française, a déclaré qu'il juge indispensable que les différentes composantes de la majorité (centristes et gaullistes) affirment leur personnalité. Le 18 janvier, le gaulliste Jacques Chirac (ancien 1er ministre) obtient une entrevue avec le centriste Raymond Barre (actuel 1er ministre). Et, le lendemain, Jacques Chirac annonce à la presse sa candidature à la mairie de Paris... Affirmant sans doute ainsi sa "personnalité", l'ancien 1er ministre gaulliste vient, en fait, de... [Lire la suite]
20 août 2019

1976 - LE 1er MINISTRE JACQUES CHIRAC DEMISSIONNE

Fin mai 1974, le libéral Valéry Giscard d'Estaing (qui vient d'être élu président de la République) nomme Jacques Chirac 1er ministre. La décision de Giscard d'Estaing de ne pas choisir un centriste "giscardien" est guidée par le fait que, bien qu'il soit gaulliste, Chirac l'a soutenu dés le 1er tour des élections présidentielles plutôt que de défendre les couleurs du gaulliste Jacques Chaban-Delmas, candidat de l'UDR... Une fois devenu 1er ministre, Jacques Chirac s'applique à mettre en place la politique définie par le président,... [Lire la suite]