11 mars 2019

1970 - LES FUNÉRAILLES DU GÉNÉRAL CHARLES DE GAULLE

Dans la soirée du 9 novembre, dans sa propriété de Colombey-les-deux-Eglises, le général Charles de Gaulle succombe à une rupture d'anévrisme. Dans son testament, l'ancien président de la République française avait spécifié qu'il voulait être enterré à Colombey, qu'il ne voulait pas d'obsèques nationales et qu'il ne souhaitait la présence d'aucun président, d'aucun ministre ni d'aucun officiel aux siennes. Seuls les militaires français pourront y participer, mais sans musique ni fanfare. De plus, le général a exigé... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 21:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 janvier 2019

1941 - LES ALLIES CHURCHILL ET DE GAULLE SE DISPUTENT LA SYRIE

Le 6 mai 1941, pour montrer sa bonne volonté à Adolf Hitler, le 1er ministre français François Darlan donne l'ordre au général Henri Dentz, qui commande les forces françaises en Syrie, d'autoriser les avions allemands à atterrir sur les aérodromes syriens afin d'acheminer des renforts en Irak, face à l'armée britannique. Dentz obéit mais refuse toutefois d'accepter la présence permanente des Allemands en Syrie. Ayant chassés les Anglais d'Irak, les troupes allemandes se retirent donc de Syrie le 6 juin. Winston Churchill... [Lire la suite]
06 janvier 2019

1943 - LA FRANCE LIBRE COMBAT AUX CÔTES DES ALLIES

Au lendemain du 18 juin 1940, 8.000 fantassins et de plus de 20.000 marins sont présents en Angleterre aux côtés du général de Gaulle. Mais, après la signature de l'armistice entre la France et l'Allemagne le 22 juin, une majorité d'entre eux décident de cesser le combat et de retourner sur le continent. En juillet, Charles de Gaulle ne dispose plus que de 2.000 soldats (dont une forte proportion de légionnaires). Heureusement, de nouveaux volontaires arrivent par la suite et les effectifs se regonflent. L'amiral... [Lire la suite]
30 décembre 2018

1940 - L'OR DE LA BANQUE DE FRANCE DIVISE CHURCHILL ET DE GAULLE

Bien que Pierre Boisson, gouverneur général de l'Afrique Occidentale Française (AOF), obéisse aux ordres du maréchal Pétain, le général de Gaulle ne désespère pas de lui faire rejoindre la France libre par la persuasion. Les Anglais sont quant à eux prêts à utiliser d'autres méthodes pour d'autres objectifs : ils veulent d'abord prendre Dakar pour empêcher l'Allemagne d'y installer une base de sous-marins... Ensuite, ils comptent s'emparer des 1.260 tonnes d'or des banques de France, de Belgique et de Pologne. Cet or est... [Lire la suite]
18 juillet 2018

1940 - STÉPHANE HESSEL REJOINT LE GÉNÉRAL DE GAULLE

Dans la Sarre, l'unité d'artillerie de Stéphane Hessel attend "de pied ferme" l'arrivée de l'ennemi ! Mais elle reçoit l'ordre de battre en retraite avant d'avoir vu le moindre soldat allemand ! Comme beaucoup d'autres, Hessel est alors fait prisonnier. Mais il parvient à s'évader et à rallier le Portugal avant d'atteindre Londres où il rejoint le général de Gaulle et les premiers combattants de la France libre.  Etant né à Berlin, les services secrets britanniques se méfient de lui et l'interrogent longuement avant de lui... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 16:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
11 janvier 2016

1940 - LES PREMIERS COMBATTANTS DE LA "FRANCE LIBRE" SONT AFRICAINS

Le 26 août 1940, Félix Eboué, gouverneur de l'Afrique Equatoriale Française (AEF), se rallie au général de Gaulle. L'AEF fournit alors du caoutchouc aux alliés et procure l'or qui alimente la trésorerie de la France libre à Londres. Mais l'AEF met également un Etat à la disposition de De Gaulle (ce qui lui permet d'affirmer au monde que le régime de Vichy n'est pas légitime), ainsi qu'une poignée de troupes qui se bat sous commandement britannique. Le 1er mars 1941, le commandement devient français et, avec ses 300 hommes, le... [Lire la suite]
22 décembre 2014

1941 - MARIE-MADELEINE MERIC, HÉROÏNE NATIONALISTE DE LA RÉSISTANCE

Très jeune, Marie-Madeleine Bridou épouse le colonel Edouard Méric. En 1936, par l'entremise de son beau-frère officier supérieur, cette grande bourgeoise devenue journaliste fait la connaissance de Charles de Gaulle et de Georges Loustaunau-Lacau. Ce dernier lui propose de travailler pour La Spirale et L'Ordre National, 2 journaux nationalistes et antisémites qui lui appartiennent. En 1940, le résistant nationaliste Georges Loustaunau-Lacau crée le Service de Renseignements Alliance. Arrêté en mai 1941, il est remplacé par... [Lire la suite]