08 septembre 2014

1944 - La forte brouille franco-américaine du 6 juin

Le 6 juin au matin, le Conseil National de la Résistance déclenche l'insurrection contre l'occupant et le général de Gaulle déclare que "la bataille de France est la bataille de la France !". De leur côté, les américains craignent surtout de voir la résistance française se transformer en un mouvement subversif, ce qui contrarierait les plans qu'ils ont préparé pour l'après-libération. En effet, ils ont prévu de mettre en place, en Italie et en France, un régime militaire nommé AMGOT. A la radio, dés le 6 juin, le général américain... [Lire la suite]
05 septembre 2014

1906 - Le premier cours donné par Marie Curie à la Sorbonne

Le savant Pierre Curie ne commence à être connu du grand public qu'en 1903. En 1906, il glisse bêtement d'un trottoir, tombe sur la chaussée et meurt écrasé par un camion. Après avoir longuement hésité, Marie Curie finit par accepter de prendre la succession de son mari à la faculté parisienne de la Sorbonne. Du coup, elle devient la première femme qui occupe une chaire de faculté en France. Alors qu'elle s'apprête à donner son premier cours, elle ne se doute pas de ce qui l'attend... Les portes de l'amphithêatre s'ouvrent et... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
01 septembre 2014

1954 - Les USA veulent envoyer des bombes atomiques sur la Chine

Quand le général Navarre ordonne à l'armée française d'évacuer la cuvette de Diên Biên Phu, il est trop tard... L'armée vietnamienne l'encercle désormais avec 2 divisions et une forte concentration d'artillerie. Au cours des mois suivants, les vietnamiens commencent à prendre une à une les positions françaises. Le terrain d'aviation a été rendu inutilisable et établir un pont aérien est devenu impossible. L'avancée vietnamienne se poursuit inexorablement... C'est alors que les USA, à la conférence de Genève sur les problèmes... [Lire la suite]
21 août 2014

1906 - Alfred Dreyfus est proposé pour la Légion d'Honneur

Le 21 juillet, devant le Conseil de l'Ordre de la Légion d'Honneur, le général Gillain déclare : "Je pourrais, en me bornant à ne considérer que les années de service du commandant Dreyfus, vous dire que cette nomination est conforme aux règlements. Mais, je tiens à ajouter que nous devons réparation vis à vis d'un soldat qui a enduré un martyr sans pareil". Le commandant Alfred Dreyfus est donc nommé chevalier de la Légion d'Honneur. Il reçoit ses insignes le lendemain, dans le pavillon de l'Ecole Militaire, en présence de son... [Lire la suite]
21 août 2014

1905 - La bourgeoisie parisienne ambassadrice de la mode française

Quelques familles parisiennes prolongent leur absence estivale hors de la capitale jusqu'au début du mois d'octobre mais, en ce jour de Grand Prix d'Automne, le beau monde parisien se doit d'être présent à Longchamp et d'y être vu. Car le redémarrage de la saison hippique est l'occasion d'exhiber ses toutes dernières acquisitions en matière de mode. Les riches et élégantes parisiennes, à l'approche de l'automne, préfèrent se montrer dans les salons de thé plutôt que dans les tribunes du champ de courses. Elles y arborent les... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 16:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
31 juillet 2014

1984 - Tensions entre la Libye et la France

Un accord signé à Tripoli le 17 septembre prévoit que les troupes françaises et libyennes partiront en même temps du Tchad. Les USA et le Tchad affirment qu'ils possédent des preuves que la Libye a gardé de nombreuses troupes sur place : elle a ostensiblement effectué un retrait mais il n'était que très partiel.  La France décide alors de retarder son départ.  Face au risque de dérapage qu'implique une telle situation, Muammar el-Kadhafi, chef de l'état libyen, et François Mitterrand, président de la République française,... [Lire la suite]
31 juillet 2014

1971 - Pelé joue son millième match en Martinique

Lorsque les martiniquais apprennent que le Santos Football Club de Sao Paulo et le grand Pelé vont venir à Fort de France jouer un match amical, ils explosent de joie. De plus, ce match sera le 1000ème de la longue carrière de Pelé ! Mais leur jubilation est de courte durée : le Santos Futebol Clube et Pelé, tous frais payés, coûtent horriblement cher. Pour le match du 28 janvier, la seule solution est de mettre le billet d'entrée à 100 francs (soit le tiers d'un mois de salaire martiniquais). La colère remplace alors la joie... [Lire la suite]
25 juillet 2014

1984 - Laurent Fabius abandonne l'industrie sidérurgique

Le 8 février, Laurent Fabius, premier ministre socialiste, met en place un plan de restructuration de l'industrie française de l'acier. Ce plan prévoit la suppression de 30.000 emplois pour les 3 années à venir. En parallèle, des mesures sont prises pour accompagner au mieux cette destruction sociale. Une loi favorisant "l'initiative économique" fait ainsi partie du dispositif de reconversion. La colère enflamme rapidement les usines et 40.000 sidérurgistes quittent la Lorraine pour venir l'exprimer à Paris. Inquiet, le gouvernement... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
10 juillet 2014

1984 - La France paralysée par les camions

En février, une grève des douaniers provoque la colère de transporteurs routiers bloqués à l'entrée du tunnel du Mont-Blanc. Leurs syndicats, la Fédération National des Transports Routiers et l'UNOSTRA, demandent alors à leurs adhérents de bloquer les routes. Le blocus s'organise et un immense barrage s'étend, pratiquement  sans interruption, de Chamonix jusqu'à Fontainebleau. Petit à petit, la France est bloquée et des villages, voire des villes, se retrouvent isolés et sans approvisionnement. Le gouvernement socialiste, qui... [Lire la suite]
07 juillet 2014

1906 - L'extrême-droite catholique s'oppose à la République

L'article 3 de la loi du 9 décembre 1905 stipule que l'état français doit dresser l'inventaire des biens de l'église. L'année suivante, le cardinal Richard ordonne au clergé d'obéir et de ne protester que verbalement. Mais, à Paris, devant l'église Saint-Clothilde, l'abbé Gardey est pris à parti par les fidèles qui se massent devant les grilles et interdisent l'accès de l'édifice aux agents de l'état et à la garde à cheval. A l'église Saint-Pierre-du-Gros-Caillou, les croyants conspuent le cardinal Richard qui est même rudoyé par... [Lire la suite]