01 septembre 2016

1940 - Des Démocrates-Chrétiens français deviennent resistants des la 1ere heure

Fondé en 1924, le Parti Démocrate Populaire (PDP) rassemble des chrétiens qui sont attachés à la défense des valeurs démocratiques. Au début des années 1930, ses quelques 20.000 adhérents habitent pour la plupart à Paris, à Lyon, en Alsace et en Lorraine. Le PDP forme à l'Assemblée nationale un groupe d'une vingtaine d'élus chrétiens, auxquels s'ajoutent ceux de Jeune République. Jusqu'en 1940, le secrétaire général du PDP est Jean-Raymond Laurent, syndicaliste à la Confédération Française des Travailleurs Chrétiens (CFTC). Lors du... [Lire la suite]
25 août 2016

1940 - Le capitaine Henri Frenay, un des pionniers de la Resistance française

En juillet 1940, ulcéré de voir l'Allemagne occuper toute la moitié nord de la France, Jacques Lecompte-Boinet, fils d'officier et gendre du général Charles Mangin, tente sans succès de contacter le colonel Alfred Heurteaux qui vient de créer avec Jacques Arthuys, un nationaliste proche des Croix-de-Feu, le réseau de renseignements Hector. A la fin de l'année 1941, Lecompte-Boinet parvient enfin à intégrer un mouvement de résistance... Il  devient membre du Mouvement de Libération National (MLN), fondé par le capitaine Henri... [Lire la suite]
21 août 2016

1991 - Le Maroc ne veut pas d'un Etat-Sahraoui indépendant

Créé en 1973, le Front Polisario (Front populaire de Libération de la Saguia el Hamra et du Rio de Oro) réclame la décolonisation du Sahara-Occidental. En 1975, l'Espagne se retire de la région : la Mauritanie et le Maroc se partage aussitôt ce territoire. Malgré cela, le Front Polisario forme un gouvernement destiné à diriger l'Etat-Sarahoui indépendant que ce mouvement revendique. La Mauritanie choisit alors d'abandonner le conflit en 1979. Le Maroc s'empresse aussitôt d'occuper seul toute la région. Une petite partie des 450.000... [Lire la suite]
15 août 2016

1944 - Les galipettes du général Feuchtinger aident le debarquement allie

Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, le général Erwin Rommel roule vers l'Allemagne pour y fêter l'anniversaire de son épouse. Pour sa part, Adolf Hitler s'est couché comme d'habitude à 3 heures du matin. Et cette même nuit, Edgar Feuchtinger est discrètement parti à Paris pour aller voir sa maîtresse. Or le général Feuchtinger est le responsable de la 21ème Panzerdivision, la seule unité de blindés qui soit disponible dans la zone des plages de Normandie ! Quelques heures plus tard, c'est précisément à cet endroit que les 1.500.000... [Lire la suite]
14 août 2016

1945 - Le maréchal Pétain est condamné à la peine de mort

Le 15 juillet à 4 heures du matin, les jurés regagnent leurs places après 7 heures de délibération. Le préfet dirige lui-même l'important service d'ordre qui, exceptionnellement, est armé de pistolets mitrailleurs. A son tour, le maréchal Philippe Pétain entre dans le tribunal et s'installe dans le fauteuil de l'accusé. L'entrée du président Paul Mongibeaux, de ses assesseurs et du procureur général André Mornet est ensuite annoncée.  Sans plus attendre, le président donne lecture de l'arrêt... Le maréchal Pétain se tasse dans... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
02 août 2016

1944 - Des tirailleurs sénégalais se révoltent et exigent le paiement de leurs soldes

Dans la colonie française du Sénégal, dans le camp militaire de Thiaroye, un groupe de tirailleurs sénégalais entre en rebellion pour obtenir les soldes qui ne leur ont pas été versées depuis plusieurs mois. Les officiers supérieurs donnent alors l'ordre secret de creuser des fosses en dehors du camp puis, le 1er décembre, font amener les rebelles à proximité de ces fosses. Les automitrailleuses qui ont été mises en place juste avant ouvrent le feu... Quelques officiers français crient aux tirailleurs de se coucher mais les tirs en... [Lire la suite]
02 août 2016

1945 - Les alliés gouvernent l'Allemagne

Le 2 août, à l'issu des longues discutions qui se sont déroulées dans la station balnéaire de Yalta (en Crimée), l'URSS, les USA et l'Angleterre concluent un accord qui stipule notamment que le militarisme et le nazisme seront extirpés de l'Allemagne afin qu'elle ne menace plus la paix dans le monde. Les 3 pays vainqueurs de la guerre ont également convenu de découper l'Allemagne en plusieurs zones et chacun  occupera militairement la sienne. L'objectif final de  l'Angleterre, des USA et de l'URSS est de ramener le peuple... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 20:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
26 juillet 2016

1969 - L'agitation étudiante est déplacée hors de Paris

La contestation universitaire du mois de mai 1968 est terminée depuis quelques mois quand Charles de Gaulle et son gouvernement décident qu'il serait plus sage à l'avenir de disperser les étudiants, lesquels se trouvent concentrées dans le seul Quartier latin, à Paris. Sans perdre de temps, Edgar Faure, ministre de l'Education nationale, met alors en chantier la construction d'un centre universitaire dans le bois de Vincennes. La classe politique au pouvoir veut aller vite et les travaux commencent dés le mois d'août 1968. Et puis,... [Lire la suite]
18 juillet 2016

1965 - Le président De Gaulle sait-il qui a fait disparaître Ben Barka ?

Mehdi Ben Barka est un opposant marocain en exil à Genève. Hassan II, le roi du Maroc, et Oufkir, son ministre de l'intérieur, le trouve trop virulent à leur goût et aimeraient bien le voir revenir au Maroc pour l'interroger. Mais Ben Barka, en tant que principal dirigeant socialiste africain et en tant qu'organisateur de la 1ère Conférence tricontinentale des pays du tiers-monde, a d'autres ennemis, notamment le Mossad israélien ou la CIA américaine. Le 29 octobre à Paris, à l'occasion d'un supposé rendez-vous avec un producteur de... [Lire la suite]
17 juillet 2016

1947 - Les 4 ministres communistes sont démis de leurs fonctions

Réunis en urgence au Palais Bourbon, les élus du groupe socialiste de la SFIO décident de se rallier à l'opinion de Léon Blum et recommande à Paul Ramadier, président socialiste du conseil des ministres, de démissionner de force les 4 ministres communistes du gouvernement et de confier l'intérim de leurs postes à d'autres ministres en exercice jusqu'au remaniement du gouvernement. De son côté, le comité directeur de la SFIO choisit d'écouter les conseils du socialiste Guy Mollet et opte (à 12 voix pour et 9 contre) pour l'obtention... [Lire la suite]