01 mai 2018

1988 - FRANCOIS MITTERRAND EST RÉÉLU PRÉSIDENT DE LA REPUBLIQUE

Le socialiste François Mitterrand, président sortant de la République française, axe sa campagne électorale sur l'idée que l'union de tous les français est indispensable pour faire face aux défis des temps nouveaux, cette union étant indissociable d'une politique de solidarité envers les plus faibles. Face à lui, le gaulliste Jacques Chirac, 1er ministre de "cohabitation" de François Mitterrand, est plutôt à la peine... Il obtient, 4 jours avant le scrutin, une opportune libération des otages français détenus au Liban. ... [Lire la suite]
02 mai 2017

1985 - LE PREMIER MINISTRE MICHEL ROCARD DÉMISSIONNE

Au début du mois d'avril, Pierre Joxe, le ministre de l'intérieur, présente un projet de loi électorale destiné à être mis en application pour les élections législatives de 1986 : il prévoit de remplacer le scrutin majoritaire à 2 tours de la 5ème République par un scrutin à la proportionnelle départementale et de porter le nombre de députés à 571. L'opposition dénonce aussitôt une tricherie destinée à compenser une défaite prévisible de la majorité socialiste. En effet, le Parti Socialiste (PS) français subit défaite sur défaite... [Lire la suite]
09 novembre 2016

1941 - LES COMMUNISTES FRANÇAIS ENTRENT EN RÉSISTANCE

Le 20 mai 1941, le journal clandestin communiste l'Humanité appelle les français à constituer un Front National de Lutte pour la Libération et l'Indépendance de la France afin d'empêcher que le pays "ne devienne une colonie nazie". En juillet, le Front National publie un manifeste et commence à fédérer les premiers réseaux de résistance. Puis, le 11 novembre, une manifestation patriotique est organisée sur la place de l'Etoile, à Paris... Des étudiants gaullistes du groupe Maintenir et des étudiants communistes du Front National y... [Lire la suite]
03 novembre 2016

1943 - LE COMITE D'ACTION SOCIALISTE PUBLIE UN PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Au début de 1943, plusieurs indices permettent de penser que l'Allemagne nazie va être vaincue dans un futur plus ou moins proche. Quelques-uns des dirigeants de la résistance française pensent qu'il faut désormais commencer à organiser  l'aprés-guerre. Le 16 janvier, le Comité d'Action Socialiste est le 1er à publier dans Le Populaire, son journal clandestin, un programme politique ayant pour but de rétablir les libertés démocratiques. Il prévoit la mise en place d'un Conseil National chargé de préparer l'élection d'une... [Lire la suite]
19 janvier 2016

1943 - LE FRONT NATIONAL CORSE DESTITUE PLUS DE 200 MAIRES

Le 25 juillet, Mussolini est arrêté. Les communistes corses se préparent alors à prendre le pouvoir et, au lendemain de la capitulation de l'Italie voisine, les maquis corses du Front National de Lutte pour la Libération et l'Indépendance de la France déclenchent une insurrection. Les maquisards déclarent aux populations de l'île que les conseils municipaux indignes sont déchus et remplacés par des patriotes... du Front National. Les communistes du Front National s'emparent ainsi de plus de 200 communes. A Ajaccio, le préfet nommé... [Lire la suite]
14 juillet 2015

1944 - LE CONSEIL NATIONAL DE LA RÉSISTANCE PRÉPARE LA LIBÉRATION

Le 27 mai 1943, Jean Moulin, Robert Chambeiron et Pierre Meunier rassemblent des représentants de mouvements de résistance, de syndicats ouvriers et de plusieurs partis politiques (de gauche comme de droite). En tout, ils sont 19 et ils officialisent la création du futur Conseil National de la Résistance (CNR). En parallèle se crée en juillet un Comité Central des Mouvements de Résistance (CCMR)... Le CCMR rejete catégoriquement les partis politiques qui ont prété serment au maréchal Pétain et, pour celà, s'oppose au CNR. Puis, en... [Lire la suite]
14 avril 2015

1981 - LE DÉBUT DE L'ASCENSION DU FRONT NATIONAL

Après la dissolution du groupuscule d'extrême droite Ordre Nouveau, Jean-Marie Le Pen crée le Front National. Des négationnistes, des néonazis et d'anciens S.S. français d'Ordre Nouveau se tournent alors vers ce nouveau parti. Pendant ses premières années, le FN reste un parti marginal. Son programme prône l'instauration d'un régime autoritaire, la préférence nationale et la préférence raciale.  Puis, en 1977, Jean-Pierre Stirbois entre à la direction du Front National. Le programme du parti donne alors la priorité à la lutte... [Lire la suite]
13 juin 2014

1941 - Le FRONT NATIONAL ET LE PARTI COMMUNISTE IRANIEN GOUVERNENT ENSEMBLE

En 1941, les armées britanniques et soviétiques forcent le roi Réza Chah Pahlavi (pro-nazi) à abdiquer. Les nationalistes du Front National et le Parti Communiste Iranien forment alors un gouvernement qui obtient ensuite le départ des troupes étrangères. En 1953, le 1er ministre Mossadegh décide de nationaliser le pétrole iranien. La CIA américaine et le MI5 anglais décident d'intervenir. Ils déclenchent un coup d'état et remettent le shah sur le trône. Ce dernier fait régner la  terreur pendant 10 ans puis, en 1963, lance une... [Lire la suite]
07 mars 2014

1984 - LE NATIONALISTE LE PEN EST ÉLU AU PARLEMENT EUROPÉEN

Les élections européennes ont données aux électeurs français l'occasion de voter contre les 2 partis de la coalition gouvernementale : en effet, la liste socialiste ne recueille que 20,5% des voix et celle des communistes que 11%. Pour sa part, la liste Union de l'Opposition (conduite par Simone Veil et qui regroupe la droite et le centre) obtient 43% des suffrages. Elle fait donc nettement mieux que la gauche gouvernementale. L'effondrement du Parti Communiste Français de Georges Marchais crée la polémique entre ceux... [Lire la suite]
06 octobre 2013

1985 - MITTERRAND MISE SUR LA MONTÉE DE L’EXTRÊME-DROITE

En avril, Pierre Joxe, ministre de François Mitterrand, présente un projet de loi électorale applicable dés les législatives de 1986. Le système majoritaire à 2 tours y est remplacé par un scrutin départemental, à la proportionnelle et en un seul tour. Les listes qui obtiendront plus de 5% des suffrages se partageront les sièges de députés, dont le nombre augmente et passe à 571. Un sondage révèle que 56% des électeurs sont hostiles à cette modification électorale. Michel Rocard, ministre de l'agriculture, également opposé à ce... [Lire la suite]