06 juin 2018

1962 - L'OAS TENTE D’ÉLIMINER LE PRÉSIDENT DE GAULLE

Avant d'être arrêté, l'ex-général Salan ordonne aux membres de l'Organisation Armée Secrète (OAS) qui sont présents en métropole de se fondre dans le CNR, le petit parti d'extrême-droite de Georges Bidault, pour en devenir le bras armé. Un des chefs de l'OAS est l'ex-capitaine Pierre Sergent, condamné à mort par contumace par la France. Etonnamment, il est parvenu à échapper à la police depuis 1 an. Dans la soirée du 22 août, un commando d'une dizaine d'hommes armés mitraille de quelques 150 balles la voiture dans laquelle se... [Lire la suite]
14 juillet 2015

1944 - LE CONSEIL NATIONAL DE LA RÉSISTANCE PRÉPARE LA LIBÉRATION

Le 27 mai 1943, Jean Moulin, Robert Chambeiron et Pierre Meunier rassemblent des représentants de mouvements de résistance, de syndicats ouvriers et de plusieurs partis politiques (de gauche comme de droite). En tout, ils sont 19 et ils officialisent la création du futur Conseil National de la Résistance (CNR). En parallèle se crée en juillet un Comité Central des Mouvements de Résistance (CCMR)... Le CCMR rejete catégoriquement les partis politiques qui ont prété serment au maréchal Pétain et, pour celà, s'oppose au CNR. Puis, en... [Lire la suite]
07 juillet 2015

1946 - NAISSANCE DE L'ORGANISATION DES NATIONS UNIES

La première assemblée de l'Organisation des Nations Unis (ONU) se réunit à Londres le 17 janvier. Les participants procèdent alors à l'élection de leurs dirigeants... Le 2 février, Paul-Henri Spaak, ministre belge des affaires étrangères, devient ainsi le premier président de l'histoire de l'ONU. Le poste de secrétaire général revient à Trygve Lie, ministre norvégien des affaires étrangères. Georges Bidault, président provisoire de la République française, inaugure la 1ère Conférence Internationale de la Paix le 30 juillet, à... [Lire la suite]
27 juin 2014

1946 - LEON BLUM GOUVERNE AVEC LES SOCIALISTES ET LES RADICAUX

Malgré l'hostilité du président Edouard Herriot et l'opposition résolue du général Charles de Gaulle, le projet de nouvelle constitution est adopté le 15 octobre grâce aux 440 voix des députés de gauche. En novembre, les élections législatives font progresser le Parti Communiste Français de 300.000 voix. Avec 28,8% des voix et 166 députés, le PCF devient ainsi le premier parti de France. Il est suivi par le Mouvement des Radicaux de Progrès qui parvient à en garder 157. Les socialistes de la S.F.I.O. en perdent 25 et n'ont plus que... [Lire la suite]