06 mai 2018

1987 - LE GÉNÉRAL BEN ALI SE PROCLAME PRÉSIDENT DE LA TUNISIE

Après avoir obtenu que la France accorde son indépendance à son pays, Habib Bourguiba en prend la présidence. Il fait de la Tunisie un modèle de modernité, pratiquant un islam tolérant. Cependant, après 30 ans de pouvoir sans partage, Bourguiba a muselé l'opposition démocratique et fait interdire les syndicats. Malgré cela, les tunisiens s'attendent à vivre, d'un jour à l'autre, l'effondrement de son régime... Ils redoutent cependant de voir éclater une révolution islamiste menée par les intégristes ou que ne survienne un coup... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
20 novembre 2017

1956 -HABIB BOURGUIBA VEUT L’INDÉPENDANCE DE LA TUNISIE

Au début du mois de février, à Paris, Habib Bourguiba est reçu par différents membres du gouvernement français. Puis il reçoit ensuite la presse dans ce qui est désormais devenu le siège parisien de la délégation du... gouvernement tunisien. Au balcon du bâtiment flotte d'ailleurs un drapeau tunisien. Dans le salon de reception, c'est Hassen Belkhodja qui accueille les journalistes... Les portraits du président René Côty et du bey Sidi Lamine trônent côte à côte sur le mur. Habib Bourguiba est légerement en retard : l'entretien... [Lire la suite]
26 septembre 2017

1952 - LA FRANCE DÉCRÈTE L'ETAT DE SIÈGE EN TUNISIE

Aprés la plainte déposée contre elle auprés de l'ONU par le 1er ministre tunisien M'hamed Chenik, la France réagit en envoyant, début janvier, Jean-Marie François de Hauteclocque comme résidant général du protectorat français de Tunisie. Le résidant général découvre un pays en situation de révolte armée et exige du prétendant au trône Lamine Bey qu'il fasse preuve d'autorité. Lamine Bey refuse. En France, Robert Schuman expose la crise tunisienne au conseil des ministres... Le général Garbay, ministre... [Lire la suite]