26 novembre 2017

1993 - SLOBODAN MILOSEVIC ACCEPTE DE NE PLUS MASSACRER LES BOSNIAQUES

Le 26 août 1992, la Conférence internationale sur l'ex-Yougoslavie commence à Londres : elle rassemble les différents belligérants, les ministres des Affaires étrangères des 12 pays de la Communauté Economique Européenne (CEE), les représentants de la Hongrie et de l'Albanie, Boutros Boutros-Ghali pour l'ONU et des délégués de la Conférence Islamique. Au bout de quelques jours, lord Carrington, le négociateur de la CEE, déclarent que les serbes, les croates et les musulmans mentent tous et il quitte son poste. Il est... [Lire la suite]
03 novembre 2017

1994 - D'ANCIENS COMMUNISTES D'EUROPE DE L'EST GAGNENT DÉMOCRATIQUEMENT LES ELECTIONS

Après la chute du mur de Berlin, plusieurs des régimes communistes d'Europe de l'Est s'effondrent. En Hongrie, au début des années 1990, les anciens communistes décident de respecter la démocratie et ils obligent sèchement la "vieille garde" à quitter le parti. Le 8 mai 1994, rebaptisés "socialistes", les anciens communistes hongrois gagnent largement les élections législatives. Dans pratiquement toutes les anciennes républiques pro-soviétiques, d'anciens communistes participent à divers gouvernements où ils aident à mettre en... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 19:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 avril 2017

1948 - Staline et l'URSS accuse Tito et la Yougoslavie d'avoir trahi Marx et Lenine

Fin juin, alors que son siège officiel est en Yougoslavie, le bureau d'information des partis communistes (le Kominform) se réunit en Roumanie à la demande du parti communiste d'URSS et de Staline. Puis, le 28 juin, à Prague, le Kominform accuse la direction du Parti Communiste Yougoslave, le maréchal Tito, le général Rankovitch, le général Djilas et le ministre Edvard Kardelj, d'abandon du marxisme-léninisme. La direction du Parti Communiste Yougoslave et ses dirigeants sont également accusés d'avoir eu une "politique inamicale... [Lire la suite]
28 mars 2017

1953 - Nikita Khrouchtchev prend la place de Staline et fait le ménage !

Comme son père avant lui, Nikita Nikita Khrouchtchev  exerce le métier de mineur, à Kalinka, dans la province russe de Koursk. Après la révolution d'octobre 1917, il adhère au Parti Communiste et devient alors fonctionnaire. Un proche de Staline le prend sous sa protection et Khrouchtchev monte rapidement les échelons dans la hiérarchie du parti. Il prend ensuite la direction du Parti Communiste d'Ukraine et procède à l'épuration voulue par Staline. En 1943, c'est en tant que commissaire politique qu'il participe à la... [Lire la suite]
22 décembre 2016

1960 - Yves Montand découvre Hollywood et Marilyn Monroe

Ivo Livi nait en 1921 à Monsummano, en Italie. En 1929, la famille Livi est réfugiée à Marseille, en France. Du haut de l'immeuble, sa mère crie "Ivo, monta !" et, pour les enfants du quartier, le petit Ivo Livi devient donc Yves Monta. Ce dernier, qui fait des imitations et chante du Charles Trenet, obtient le 21 juin 1939 un beau succès à l'Alcazar. En 1944, il fuit le Service du Travail Obligatoire et s'installe à Paris où il parvient à chanter à l'ABC. Il y rencontre Edith Piaf, chante Les Grands Boulevards et Luna Park, en 1945,... [Lire la suite]
22 juillet 2016

1945 - L'URSS installe des régimes totalitaires en Bulgarie, en Hongrie, en Roumanie...

Pour avoir refusé de reconnaître le régime fasciste bulgare, Nicolas Petkov doit s'exiler. Il revient en Bulgarie en 1931 mais Adolf Hitler envahit son pays et Petkov est alors envoyé dans un camp de concentration. Puis, en 1944, la Bulgarie est libéré. Le 9 septembre, Petkov devient vice-président du conseil et signe un traité d'armistice à Moscou. En vertu des accords du Traité de paix interallié, la Bulgarie est alors placée sous occupation soviétique. Nicolas Petkov et le Parti Agraire dirige le pays jusqu'en 1945, date à... [Lire la suite]
04 novembre 2015

1979 - Otto de Habsbourg-Lorraine veut créer un Empire européen monarchique

Au début du 20ème siècle, en dehors de San-Marin, de la Suisse et de la France, tous les états d'Europe sont des monarchies. Quand un pays devient indépendant, une des familles royales (bien souvent d'Allemagne) lui choisit un roi, comme en Roumanie, en Belgique, en Bulgarie et en Grèce.  Après la 1ère guerre mondiale, la Finlande et la Tchécoslovaquie deviennent des républiques... Les Romanov, les Hohenzollern, les princes de Saxe, les princes de Bavière et les Habsbourg sont quant à eux renversés. Après la 2nde guerre... [Lire la suite]
21 octobre 2015

1958 - Krouchtchev fait pendre 200 hongrois à des lampadaires

Soutenu par l'URSS, le communiste Gerö dirige la Hongrie en s'appuyant sur l'AVO, une police secrète composée d'ultra communistes et de repris de justice. L'AVO arrête tous ceux qu'elle trouve suspect et nombre d'entre eux sont torturés avant de disparaître. Le 23 octobre, bien qu'interdit, un rassemblement nationaliste a lieu à Budapest et des soldats se joignent aux manifestants. A la radio, Gerö dénonce aussitôt "une manoeuvre dirigée contre la classe ouvrière". Des manifestants renversent alors la statue de Staline. L'AVO tire... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 15:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
18 septembre 2015

1944 - La Hongrie nationaliste passe aux mains des ultra nationalistes

En 1919, le trés conservateur régent Miklos Horthy parvient à chasser du pouvoir Bela Kun et les communistes qui ont mis en place une meurtrière terreur rouge. Horthy a le soutien total des grandes familles de propriétaires fonciers hongrois qui possèdent pratiquement toutes les terres du pays et sont donc farouchement hostiles à toute réforme agraire. L'amiral Horthy impose alors un régime autoritaire à la Hongrie. Des mesures antisémites entrent en vigueur dés 1920 et Miklos Horthy fait régner une véritable terreur blanche dans... [Lire la suite]
07 juillet 2015

1946 - Les vainqueurs de la guerre vont-ils construire la paix ?

La première assemblée de l'Organisation des Nations Unis (ONU) se réunit à Londres le 17 janvier. Les participants procèdent alors à l'élection de leurs dirigeants... Le 2 février, Paul-Henri Spaak, ministre belge des affaires étrangères, devient ainsi le premier président de l'histoire de l'ONU. Le poste de secrétaire général revient à Trygve Lie, ministre norvégien des affaires étrangères. Georges Bidault, président provisoire de la République française, inaugure la 1ère Conférence Internationale de la Paix le 30 juillet, à... [Lire la suite]