09 décembre 2018

1990 - MIKHAIL GORBATCHEV SE FAIT DUPER PAR JAMES BAKER ET HELMUT KOHL

Le 13 juin 1989, l'allemand Helmut Kohl et le russe Mikhaïl Gorbatchev signent une déclaration commune qui affirme le droit des peuples et des états à l'autodétermination. Le 9 novembre, le mur de Berlin est abattu et les allemands de l'Est s'exilent massivement vers l'Ouest. Face au risque de bouleversement, réunir les 2 Allemagne devient une urgence et il est même question de faire adhérer l'Allemagne à l'OTAN... Le français François Mitterrand approuve cette idée tant qu'elle concoure à renforcer l'Europe et que l'Allemagne... [Lire la suite]
26 janvier 2018

1956 - LE POUVOIR COMMUNISTE HONGROIS S'ELOIGNE DE L'URSS

Le 30 octobre, l'insurrection en Hongrie a pratiquement cessé et la politique reprend le dessus sur les opérations militaires. Le gouvernement qu'Imre Nagy a formé comprend des jeunes et des intellectuels communistes qui veulent donner la priorité à leur pays. Kovacs, grand partisan de la fin de la collectivisation des terres, reçoit le ministère de l'agriculture. En le choisissant, Nagy apaise ainsi les agriculteurs hongrois. Le drapeau d'avant la guerre redevient officiellement le drapeau du pays et Radio Budapest... [Lire la suite]
13 janvier 2018

1956 - LES ÉMEUTES DE BUDAPEST INQUIÈTENT L'EUROPE DE L'EST

A la suite des émeutes qui ont embrasées le coeur de Budapest le 24 octobre, le couvre-feu est instauré de 18 heures à 6 heures du matin. La population est invitée à rester chez elle et à verrouiller ses portes. La nuit suivante, le feu est mis au bâtiment de Szabad, le journal du Parti Communiste. Au micro de Radio Budapest, Imre Nagy promet alors de demander à l'URSS le retrait de ses troupes de Hongrie... En Pologne, malgré les appels au calme de Wladyslaw Gomulka, les manifestations antisoviétiques se sont multipliées... [Lire la suite]
03 novembre 2017

1994 - A L'EST, LES COMMUNISTES CHANGENT DE NOM

Après la chute du mur de Berlin, plusieurs des régimes communistes d'Europe de l'Est s'effondrent. En Hongrie, au début des années 1990, les anciens communistes décident de respecter la démocratie et ils obligent sèchement la "vieille garde" à quitter le parti. Le 8 mai 1994, rebaptisés "socialistes", les anciens communistes hongrois gagnent largement les élections législatives. Dans pratiquement toutes les anciennes républiques pro-soviétiques, d'anciens communistes participent à divers gouvernements où ils aident à mettre en... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 19:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 juillet 2016

1947 - L'URSS TRANSFORME LA BULGARIE, LA HONGRIE ET LA ROUMANIE EN SATELLITE SOVIÉTIQUES

Pour avoir refusé de reconnaître le régime fasciste bulgare, Nicolas Petkov doit s'exiler. Il revient en Bulgarie en 1931 mais Adolf Hitler envahit son pays et Petkov est alors envoyé dans un camp de concentration. Puis, en 1944, la Bulgarie est libéré. Le 9 septembre, Petkov devient vice-président du conseil et signe un traité d'armistice à Moscou. En vertu des accords du Traité de paix interallié, la Bulgarie est alors placée sous occupation soviétique. Nicolas Petkov et le Parti Agraire dirige le pays jusqu'en 1945, date à... [Lire la suite]
04 novembre 2015

1979 - OTTO DE HABSBOURG-LORRAINE VEUT UN EMPIRE MONARCHIQUE EUROPÉEN

Au début du 20ème siècle, en dehors de San-Marin, de la Suisse et de la France, tous les états d'Europe sont des monarchies. Quand un pays devient indépendant, une des familles royales (bien souvent d'Allemagne) lui choisit un roi, comme en Roumanie, en Belgique, en Bulgarie et en Grèce.  Mais, après la 1ère guerre mondiale, la Finlande et la Tchécoslovaquie deviennent des républiques... Les Romanov, les Hohenzollern, les princes de Saxe, les princes de Bavière et les Habsbourg sont quant à eux renversés. Après la 2nde guerre... [Lire la suite]
21 octobre 2015

1958 - KROUTCHEV FAIT DÉPORTER 20.000 HONGROIS

Soutenu par l'URSS, le communiste Gerö dirige la Hongrie en s'appuyant sur l'AVO, une police secrète composée d'ultra communistes et de repris de justice. L'AVO arrête tous ceux qu'elle trouve suspect et nombre d'entre eux sont torturés avant de disparaître. Le 23 octobre, bien qu'interdit, un rassemblement nationaliste a lieu à Budapest et des soldats se joignent aux manifestants. A la radio, Gerö dénonce aussitôt "une manoeuvre dirigée contre la classe ouvrière". Des manifestants renversent alors la statue de Staline. L'AVO tire... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 15:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
18 septembre 2015

1944 - LA HONGRIE NATIONALISTE S'ALLIE A L'ALLEMAGNE NAZIE

En 1919, le trés conservateur régent Miklos Horthy parvient à chasser du pouvoir Bela Kun et les communistes qui ont mis en place une meurtrière terreur rouge. Horthy a le soutien total des grandes familles de propriétaires fonciers hongrois qui possèdent pratiquement toutes les terres du pays et sont donc farouchement hostiles à toute réforme agraire. L'amiral Horthy impose alors un régime autoritaire à la Hongrie. Des mesures antisémites entrent en vigueur dés 1920 et Miklos Horthy fait régner une véritable terreur blanche dans... [Lire la suite]
07 juillet 2015

1946 - NAISSANCE DE L'ORGANISATION DES NATIONS UNIES

La première assemblée de l'Organisation des Nations Unis (ONU) se réunit à Londres le 17 janvier. Les participants procèdent alors à l'élection de leurs dirigeants... Le 2 février, Paul-Henri Spaak, ministre belge des affaires étrangères, devient ainsi le premier président de l'histoire de l'ONU. Le poste de secrétaire général revient à Trygve Lie, ministre norvégien des affaires étrangères. Georges Bidault, président provisoire de la République française, inaugure la 1ère Conférence Internationale de la Paix le 30 juillet, à... [Lire la suite]
30 décembre 2014

1917 - L'ALLEMAGNE VEUT NÉGOCIER LA PAIX

Le chancellier allemand Théobald von Bethmann-Holweg charge en 1915 le comte Toerring de contacter Albert 1er de Belgique... L'Allemagne lui propose de ne pas annexer la Belgique si elle accepte d'être mise sous la protection de l'Allemagne. Le gouvernement belge reste septique. En 1916, pour contrer la diplomatie allemande en Belgique, les français font une promesse aux belges : une fois la Belgique libérée, elle redeviendra indépendante ! Le gouvernement belge gèle aussitôt les négociations avec l'Allemagne. Pendant ce temps,... [Lire la suite]