12 juin 2017

1948 - GEORGES VI ACCEPTERA-IL QUE SA FILLE MARGARET SE MARIE AVANT D'AVOIR 20 ANS ?

Aprés l'interruption dûe à la guerre, le roi d'Angleterre, Georges VI, déclare officiellement ouverts les Jeux Olympiques de Londres au mois de juillet 1948. Le Japon, l'Allemagne et l'URSS n'y sont pas présents. Le coureur tchécoslovaque Zatopek brille dans le 10.000 mètres, l'athléte française Ostermeyer remporte la médaille d'or du lancer de disque et le champion argentin Cabrora gagne le marathon. Le mois suivant, la couronne d'Angleterre fait encore la une de la presse britannique mais cette fois la famille royale fête les 18... [Lire la suite]
20 août 2015

1974 - Yasser Arafat ne demande que 22% de la Palestine originelle

En Israël, les nationalistes sionistes prennent le pouvoir et, de 1947 à 1949, expulsent des millions de palestiniens vers la Jordanie et la Syrie dans le but de créer un grand Israël uniquement peuplé de juifs. Quinze ans plus tard naît l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP). En 1968, sa charte stipule que le peuple arabe de Palestine a droit à sa patrie et que les juifs d'origine palestinienne pourront également vivre dans cet état unique. Le Fatah, qui prend le contrôle de l'OLP en février 1969, affirme ne pas lutter... [Lire la suite]
01 décembre 2014

1924 - Naissance des Jeux Olympiques... d'hiver !

De vagues épreuves internationales de patin à glace et de hockey sur glace ont lieu en 1908 à Londres, puis à Anvers en 1920. L'année suivante, le Comité International Olympique (CIO) se réunit à Lauzanne et décide d'organiser en France, à Chamonix, une Semaine internationale des sports d'hiver. Le 24 janvier 1924, fin prête, la délégation française arrive de Paris en train. Tous ses membres arborent un éclatant maillot blanc orné d'un coq gaulois. L'équipe de l'Italie fasciste, quant à elle, porte l'uniforme de ses soldats de... [Lire la suite]
13 janvier 2013

1968 - Nettoyage olympique au Mexique

Une bagarre oppose des étudiants dans les rues de Mexico. La police intervient. Il y a plusieurs blessés, dont des professeurs. Une fédération d'étudiants, bien que proche du parti du dictateur Gustavo Diaz Ordaz, appelle à protester dans la ville. Or, le même jour, des étudiants communistes doivent y défiler en hommage à Fidel Castro. Les 2 cortèges se rencontrent et... sympathisent. Ils prennent ensemble la direction du palais présidentiel. Ils y sont bloqués par la police. Des bus sont incendiés et des barricades sont érigées. Un... [Lire la suite]