11 mai 2019

1972 - LA PRUDENTE MAIS INSTABLE FINLANDE

A la fin de 1971, Urho Kekkonen, le président de la neutraliste Finlande, obtient la démission du gouvernement, alors composé de sociaux-démocrates, de centristes et de libéraux. Pour calmer l'URSS (la Finlande ayant failli vivre un coup d'état pro-soviétique en 1970), il programme des élections anticipées qui devraient permettre aux communistes finlandais d'accepter de revenir siéger dans le gouvernement... Mais les communistes sont alors surtout occupés à se diviser entre partisans et ennemis de l'entrée de la Finlande... [Lire la suite]