28 juillet 2022

1948 - LE PARTI COMMUNISTE TCHECOSLOVAQUE PREND LE POUVOIR

Le 5 mai 1945, alors que l'Allemagne occupe encore une partie de la Tchécoslovaquie, une insurrection éclate à Prague. Les violents combats qui opposent la Résistance tchèque à l'armée allemande ensanglante alors la ville. Les premiers blindés de l'Armée Rouge arrivent le 9 mai et, le lendemain, l'occupant allemand capitule. Edvard Benes, président exilé de Tchécoslovaquie, forme aussitôt un large gouvernement d'union national... Il rassemble des catholiques conservateurs, des communistes, des sociaux-démocrates, des socialistes... [Lire la suite]
06 juin 2022

1939 - COUPEE EN 2, LA TCHECOSLOVAQUIE, DEVIENT COLONIE ALLEMANDE

Après les accords de Munich, en 1938, la Tchécoslovaquie est amputée d'un tiers de son territoire au profit d'Adolf Hitler. Edvard Benes, le président élu, doit prendre l'exil et le parti communiste est interdit. Les milices slovaques du nazi Hacha se livrent à des actes de violences, dont ils accusent les Tchèques. Adolf Hitler accorde généreusement sa protection à la Slovaquie et, dans la foulée, l'ultra-nationaliste Josef Tiso prend le pouvoir... Le 14 mars 1939, il proclame la naissance de l'Etat slovaque et, le... [Lire la suite]
23 janvier 2017

1948 - LA TCHÉCOSLOVAQUIE BASCULE DANS LE COMMUNISME !

Au matin du 24 février, le plan préparé par le Parti Communiste Tchécoslovaque est appliqué avec méthode : des militants descendent en masse dans les rues de Prague et occupent les bâtiments publics. D'importants renforts de police investissent également la ville, obéissants ainsi aux ordres de Vaclav Nosek, le ministre communiste de l'intérieur. Pour commencer, ils emprisonnent les dirigeants du Parti Socialiste Tchécoslovaque. Dans la foulée, le journal des socialistes est saisi. La cible suivante est le Parti Démocrate : il stoppe... [Lire la suite]
22 octobre 2015

1945 - EISENHOWER LAISSE LA TCHÉCOSLOVAQUIE A STALINE

L'Armée Rouge libère la Slovaquie le 4 avril 1945. Un gouvernement provisoire prend la tête du pays. Il regroupe les sociaux-démocrates de Fierlinger et les communistes de Klement Gottwald. Puis, revenu d'exil, le président Benés retrouve son poste... Un accord secret est alors conclu entre les USA d'Eisenhower et l'URSS de Staline et, le 18 avril, le général américain Patton reçoit l'ordre formel d'immobiliser ses blindés à Plzen... Les USA et l'URSS ont convenu que ce serait l'Armée Rouge qui libérerait toute la Tchecoslovaquie. ... [Lire la suite]