06 février 2016

1937 - Staline provoque la mort de 8 millions de russes

Le géorgien Joseph Vissarionovitch Djougachvili entre au Comité central du Parti bolchévique en 1912 et est ensuite nommé au poste de Commissaire du peuple aux nationalités. Il se choisit alors le surnom dHomme d'acier (Staline, en russe). En 1922, Staline est nommé Secrétaire général du Parti communiste et continue d'éliminer ses concurrents. Après la mort de Lénine, il prend le contrôle de la totalité des rouages politiques de l'URSS. Partisan de réserver la construction du socialisme à la seule URSS, il écarte du pouvoir tous ceux... [Lire la suite]
11 août 2013

1917 - Les bolcheviks capitulent face à l'Allemagne

En février 1917, le tsar de Russie abdique. Le gouvernement provisoire est alors présidé par le prince Lvov, aristocrate libéral que seconde le socialiste Alexandre Kerensky (les bolcheviks de Lénine et Trotsky sont minoritaires). Puis Kerensky prend la direction du gouvernement et promet à la France que la Russie continuera la guerre contre les allemands. Pendant ce temps, les bolcheviks forment des soviets partout... Les officiers sont chassés de l'armée et remplacés par des réservistes ou de simples soldats, pendant que les... [Lire la suite]
28 février 2013

1917 - La terreur communiste mondiale

Pour protéger la révolution des soviets, Lénine et les bolchéviques mettent tout de suite sur pied une police politique efficace, la Tcheka, qui a tous pouvoirs pour éradiquer la contre-révolution. Des camps de concentration regroupent les ennemis politiques. Les ouvriers et les paysans opposés au régime ne sont pas épargnés. C'est ainsi que des milliers de goulags sont installés dans l'immensité sibérienne. Staline prend le pouvoir en 1929. Il poursuit et amplifie la répression commencée par Lénine. En 1949, Margarete... [Lire la suite]
07 février 2013

1919 - La Pologne, rempart anti-bolchévique

Depuis 1914, la Pologne est sous occupation prussienne. A Paris, le Comité National Polonais regroupe des milliers de patriotes sous les ordres du général Haller. Ils partent combattre les allemands sur le front. Ces derniers emprisonnent alors Pilsudski, le chef des légions polonaises. En 1918, l'Allemagne cède une partie de la Pologne à Lénine et accorde son indépendance au reste. Pilsudski est libéré et retourne à Varsovie... En 1919, les nationalistes revendiquent des terres ukrainiennes et lituaniennes. La France soutient la... [Lire la suite]