10 juin 2015

1961 - Le FLN algérien fait manifester les femmes et les enfants

En novembre 1954, le Front de Libération National algérien décrète l'insurrection armée. Après les combats qui ont lieu à Alger en janvier 1957, le général Massu prend la présidence d'un Comité de Salut Public. Le 1er juin 1958, le général de Gaulle reçoit les pouvoirs spéciaux de l'Assemblée nationale. Le 19 septembre, au Caire, en Egypte, un Gouvernement provisoire de la République algérienne est formé. Il est dirigé par Ferhat Abbas. Un an plus tard, De Gaulle reconnaît au peuple algérien le droit à l'autodétermination. Le... [Lire la suite]
11 février 2015

1944 - De Gaulle veut le retour de l'ordre

La ville de Bordeaux a été libérée le 28 août et, à la mi-septembre, elle reçoit la visite du général de Gaulle. Devant une foule immense et ivre de joie, De Gaulle apparaît au balcon de la préfecture de la Gironde. A côté de lui s'affichent René Caillier (président du Comité de Libération de Bordeaux), Gaston Cusin (Commissaire de la République) et André Diethelm (Ministre de la Guerre). Un autre homme est également présent sur ce balcon : il se nomme Maurice Papon Hier secrétaire général de la préfecture de la Gironde du... [Lire la suite]
06 février 2015

1934 - Le maire de Bordeaux admire Hitler

Au congrès de Tours de 1920, le chirurgien-dentiste Adrien Marquet refuse farouchement que les communistes quittent la Section Française de l'Internationale Ouvrière (SFIO). En 1925, le socialiste Marquet est élu Maire à Bordeaux. Exclu de la SFIO en 1934, il crée alors son propre parti : le Parti Socialiste De France (PSDF), lequel reste un parti local de la région bordelaise. Les membres du PSF d'Adrien Marquet se recrutent dans certains syndicats ouvriers et dans une bonne partie de la bourgeoisie aisée de Bordeaux. Tous... [Lire la suite]
24 janvier 2015

1940 - La Petite Gironde choisit son camp

Dés le 24 juin, premier jour de l'invasion de la France par l'armée allemande, Richard Chapon, directeur du quotidien La Petite Gironde, écrit qu'il faut "demander des comptes aux trublions criminels qui ont égaré les esprits et abâtardi la France". L'éditorial du 31 juillet appelle les lecteurs à se soumettre aux autorités d'occupation. L'auteur du billet y exprime également sa détestation des juifs. Le 28 mars 1942, la une de La Petite Gironde annonce que "le français éliminera le juif comme il aurait éliminé le nègre ou le... [Lire la suite]
17 janvier 2015

1962 - Neuf manifestants ont été tués à Paris

En multipliant les attentats, l'Organisation Armée Secrète (OAS) entretient un climat de violence en France. Son objectif est d'empêcher que l'Algérie française n'obtienne son indépendance. De son côté, le gouvernement a interdit les manifestations et réunions favorables à l'indépendance de ce département français. Malgré l'interdiction, des algériens vivants en France organisent une manifestation le 17 octobre 1961... Plus d'une centaine d'entre eux est tué. L'OAS n'est toujours pas inquiétée. Le 7 février 1962, 10 attentats à... [Lire la suite]
21 janvier 2014

2001- Maurice Papon entame sa 3ème et dernière année de prison

La nuit du 17 octobre 1961, 25000 algériennes et algériens vivant en région parisienne enfreignent le couvre-feu qui leur est imposé et participent à une marche de protestation. Le préfet de police Maurice Papon donne alors l'ordre de réprimer durement cette manifestation. Coincés sur un pont de la Seine, plusieurs dizaines d'algériens sont tués et jetés dans le fleuve. Valéry Giscard d'Estaing est élu président de la République en 1974 et, 2 ans plus tard, son premier ministre Raymond... [Lire la suite]