30 juillet 2022

1961 - L'EXTRÊME-DROITE FRANCAISE VEUT SEMER LA TERREUR

En février 1961, Jean-Jacques Susini, Pierre Lagaillarde et d'autres membres du mouvement Algérie Française fondent l'Organisation Armée Secrète (OAS). L'OAS commet une série d'attentats terroristes qui tuent environ 2.000 personnes, en grande majorité des Algériens, et 71 autres personnes en métropole. Les généraux Edmond Jouhaud et Raoul Salan rallient à leur tour l'OAS. Le capitaine Pierre Sergent, lui, quitte l'Algérie et se rend à Paris... Il y contacte les royalistes Pierre Juhel et Louis-Olivier de Roux, dirigeants de... [Lire la suite]
09 février 2022

1936 - LA REPUBLIQUE FRANCAISE VA UTILISER LA LOI DU 10 JANVIER 1936 PENDANT DES DECENNIES

Le 6 février 1934, des ligues nationalistes et royalistes manifestent ensemble à Paris. Leur démonstration de force fait 13 morts (12 manifestants et un policier) et 657 blessés... Le 10 janvier 1936, le parlement français vote alors une loi qui autorise le président de la République à ordonner, par décret, la dissolution des "groupes de combat et des milices privées qui se livrent à des manifestations armées dans le but de renverser la République". Léon Blum, chef du gouvernement du Front populaire, l'utilise le mois suivant... [Lire la suite]
30 septembre 2019

1962 - CHARLES DE GAULLE VEUT SE DEBARRASSER DE L'OAS

Le général Joseph Katz, chef du secteur militaire d'Oran, a bien reçu les consignes de Charles de Gaulle, président de la République française, dont le but est l'élimination de l'Organisation de l'Armée Secrète (OAS), laquelle veut le maintien de la France en Algérie. Le général Katz transmet donc l'ordre du président : jusqu'à nouvel ordre, tous les soldats en poste à Oran sont rigoureusement consignés dans leurs casernes ! Le 5 juillet, l'indépendance de l'Algérie est proclamée. Les Algériens d'Oran défilent en un cortège joyeux... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 19:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 mars 2019

1961 - DE GAULLE PROFITE DU PUTSCH D'ALGER

Au printemps 1958, à Alger, des fidèles du général de Gaulle prennent discrètement contact avec l'extrême-droite locale. Pendant ce temps, à Paris, le général soigne son image de rassembleur. Après avoir été reçu par le président René Coty, Charles de Gaulle est envoyé en mission par l'Assemblée nationale le 1er juin. Le 4, il se rend à Alger où il termine son discours par "je vous ai compris !". De retour à Paris, Charles de Gaulle annonce, devant une assemblée de colonels plutôt nostalgiques des colonies, que la... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 18:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
08 juin 2018

1962 - L'OAS REFUSE LE CESSEZ-LE-FEU EN ALGÉRIE

Dans un texte diffusé le 19 mars, le général Ailleret donne l'ordre aux militaires français de cesser le feu après 7 ans de combats. Il y déclare notamment que "notre armée avait la mission de s'opposer aux actes de force d'un adversaire souvent exalté mais toujours courageux. Elle a combattue les bandes armées des djebels. Elles les a réduites à de petits groupes acculés à la défensive".  Le général ajoute que l'armée a ainsi empêchée une guérilla généralisée et permis de solutionner "un trés grave problème politique". Son... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 17:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 juin 2018

1962 - L'OAS TENTE D’ÉLIMINER LE PRÉSIDENT DE GAULLE

Avant d'être arrêté, l'ex-général Salan ordonne aux membres de l'Organisation Armée Secrète (OAS) qui sont présents en métropole de se fondre dans le CNR, le petit parti d'extrême-droite de Georges Bidault, pour en devenir le bras armé. Un des chefs de l'OAS est l'ex-capitaine Pierre Sergent, condamné à mort par contumace par la France. Etonnamment, il est parvenu à échapper à la police depuis 1 an. Dans la soirée du 22 août, un commando d'une dizaine d'hommes armés mitraille de quelques 150 balles la voiture dans laquelle se... [Lire la suite]
17 janvier 2015

1962 - L'OAS ET MAURICE PAPON TUENT EN HEXAGONE

En multipliant les attentats, l'Organisation Armée Secrète (OAS) entretient un climat de violence en France. Son objectif est d'empêcher que l'Algérie française n'obtienne son indépendance. De son côté, le gouvernement a interdit les manifestations et réunions favorables à l'indépendance de ce département français. Malgré l'interdiction, des algériens vivants en France organisent une manifestation le 17 octobre 1961... Plus d'une centaine d'entre eux est tué. L'OAS n'est toujours pas inquiétée. Le 7 février 1962, 10 attentats à... [Lire la suite]
20 février 2013

1975 - DES ENFANTS DE HARKIS SONT PRIS EN OTAGES

Le camp de Saint-Maurice-l'Ardoise, dans le Gard, a été conçu par la Gestapo en 1940. Le gouvernement français l'utilise à son tour, en 1957, pour y interner des algériens suspectés d'appartenir au FNL. En 1962, la France l'utilise de nouveau, cette fois pour enfermer les membres de l'OAS, partisans de l'Algérie française. A la déclaration d'indépendance de l'Algérie, l'armée française quitte son ancienne colonie... Des algériens, supplétifs  de l'armée française dans les brigades Harkas, se font massacrer par le FLN. Une... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
31 janvier 2013

2000 - L’ALGÉRIE ET LA FRANCE COMPTENT LEURS MORTS

A la suite des accords d'Evian, en 1962, un cessez-le-feu est proclamé entre les combattants algériens pour l'indépendance de leur pays et l'armée française chargée de maintenir l'ordre dans un département français. Trente-huit ans plus tard, lors de sa visite à Paris, en l'an 2000, le président algérien Bouteflika demande à la France de faire une déclaration de repentance pour tous les crimes commis par elle en Algérie. Le nombre total des morts (toujours difficile à établir avec précision, même en l'an 2000) doit se situer... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,