12 janvier 2018

1953 - L'ÉCRIVAIN BORIS VIAN ÉCHAPPE A LA PRISON

En 1935, Boris Vian a 15 ans quand il obtient le baccalauréat de latin et grec. Puis, avec des amis de Ville-d'Avray, il forme Mon prince et ses voyous, un orchestre de Jazz qui fait danser la jeunesse de la ville. En 1937, il devient un inconditionnel de l'américain Duke Ellington, de passage à Paris. Puis il entre au lycée Condorcet pour faire des études scientifiques et, en 1939, intègre l'Ecole Centrale. En 1940, il est militairement exempté et, en 1941, Boris Vian, devenu chroniqueur littéraire, écrit son... [Lire la suite]
06 janvier 2018

1994 - LES TERRORISTES ALGÉRIENS GÂCHENT LE NOEL DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS

A la mi-octobre, le général Mohamed Lamari annonce le début d'une répression sans merci, laquelle va permettre à l'armée algérienne d'éradiquer totalement les réseaux islamistes qui sévissent dans le pays. Le 29, Liamine Zeroual, chef de l'état algérien, déclare qu'aucun dialogue ne sera possible avec les représentants du Front Islamique du Salut (FIS) tant qu'ils cautionneront les actes de terrorisme. Le 24 décembre, en guise de réponse, un commando islamiste s'empare d'un Airbus d'Air France sur l'aéroport d'Alger et... [Lire la suite]
05 janvier 2018

1952 - LA CRÉATION D'UNE DÉFENSE EUROPÉENNE COMMUNE IRRITE L'EUROPE DE L'EST ET... LA FRANCE

Plus de 400 personnalités réunis à Paris se préparent à signer le traité de création de la Communauté Européenne de Défense (CED) et ses protocoles annexes. Les 6 ministres européens des Affaires étrangères apposeront d'abord leurs signatures sur le traité, puis les représentants des 14 pays membres du Pacte Atlantique apposeront ensuite les leurs au bas des protocoles.. Ce faisant, les uns et les autres approuveront ainsi l'existence d'un pacte tacite entre la future Communauté Européenne de Défense et l'Organisation du... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 20:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
03 janvier 2018

1952 - SANGLANTES ÉMEUTES DANS LE PROTECTORAT FRANÇAIS DU MAROC

Aprés l'assassinat du nationaliste marocain Farhat Hached (secrètement commandité par la France), l'Union Générale des Syndicats Marocains (UGSM) déclenche une grève générale le 7 décembre. Les syndicalistes obligent les commerçants de Casablanca à fermer boutiques tandis que des nationalistes égorgent 3 français. La police arrive rapidement sur les lieux des meurtres... Des milliers d'habitants, armés de gourdins et de haches, attaquent alors les forces de l'ordre qui, rapidement débordées, font appel à l'armée... [Lire la suite]
07 décembre 2017

1956 - DES FRANÇAIS D’ALGÉRIE INTERROMPENT LA MARSEILLAISE ET ARRACHENT UN DRAPEAU TRICOLORE

En Algérie, la population venue de la métropole pense que ses problèmes doivent être solutionnés à Paris où, par ailleurs, elle se sent impuissante car elle n'a pas de groupe au Parlement. A défaut, des délégations y ont dit quelle est la situation de l'Algérie française et combien celle-ci se dégrade rapidement. C'est dans ce climat de tension que Guy Mollet, le chef du gouvernement, arrive à Alger en février... Le 6, il se rend au monument aux morts de la ville pour y déposer une gerbe de fleurs mais, derrière les... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
20 novembre 2017

1956 -HABIB BOURGUIBA MET-IL LA TUNISIE SUR LA VOIE DE L'INDEPENDANCE ?

Au début du mois de février, à Paris, Habib Bourguiba est reçu par différents membres du gouvernement français. Puis il reçoit ensuite la presse dans ce qui est désormais devenu le siège parisien de la délégation du... gouvernement tunisien. Au balcon du bâtiment flotte d'ailleurs un drapeau tunisien. Dans le salon de reception, c'est Hassen Belkhodja qui accueille les journalistes... Les portraits du président René Côty et du bey Sidi Lamine trônent côte à côte sur le mur. Habib Bourguiba est légerement en retard : l'entretien... [Lire la suite]
05 novembre 2017

1954 - A DIEN-BIEN-PHU, LA FRANCE EST SANS NOUVELLE D'ISABELLE

Le 8 mai, la radio du vietminh annonce que le commandant de la garnison de Dien-Bien-Phu et les 100.000 soldats des 17 compagnies des forces de l'Union française ont été faits prisonniers. Le lendemain, les liaisons avec le camp retranché "Isabelle" sont totalement coupées et personne ne peut dire si le général de Castries est réellement prisonnier. Dans le meilleur des cas, il aura réussi à rejoindre les troupes du colonel de Crévecoeur, à 50 kilomètres de Dien-Bien-Phu. Le colonel Giap et les nationalistes du vietminh ont... [Lire la suite]
31 octobre 2017

1989 - KADHAFI ORDONNE UN ATTENTAT POUR SE VENGER DE LA FRANCE

En septembre 1980, le DC10 du vol 772 de la compagnie UTA décolle de Brazzaville pour rejoindre Paris, emportant à son bord ses 170 passagers et son équipage. Alors qu'il survole le désert du Ténéré, l'avion explose. Il n'y a aucun survivant. L'enquête qui s'ensuit permet de découvrir qu'il s'agit d'un attentat commandité par Mouammar Kadhafi, chef suprême de la Libye... En effet, Kadhafi a fait déposer dans l'avion une pleine valise d'explosifs, qui a été déclenchée à distance. Le colonel Mouammar Kadhafi se venge ainsi de la... [Lire la suite]
03 septembre 2017

1950 - LA CORÉE VA-ELLE ETRE LE THÉÂTRE DE LA TROISIEME GUERRE MONDIALE ?

Le 24 novembre, au nom de l'ONU, le général américain Douglas Mac Arthur déclenche une attaque dont l'objectif est d'envahir la Corée du Nord jusqu'à la frontière chinoise. Les troupes de l'ONU progressent sans difficultés vers le Yalu et le général Mac Arthur affirme aussitôt que cette guerre sera terminée pour Noël. Pendant ce temps, la délégation chinoise arrive à Lake-Success où elle entend fermement participer à la négociation sur le sort de la Corée, sur sa possible admission au sein de l'ONU et sur son attitude en... [Lire la suite]
02 septembre 2017

1996 - LES ISLAMISTES ALGÉRIENS ÉGORGENT 7 MOINES CATHOLIQUES

Le 27 mars, 7 moines catholiques français sont enlevés en Algérie. Le jeudi 23 mai, la radio marocaine Medi 1 reçoit un communiqué du Groupe Islamique Armé (GIA) daté du 21 mai qui annonce que les 7 religieux ont été égorgés. Le message, signé d'un certain Djamel Zitouni (alias Abou Abderamane Amine), affirme que les moines ont été tués après l'échec des négociations avec la France.  Djamel Zitouni précise également qu'il avait demandé la libération d'Abdelhak Layada, un des anciens chefs du GIA détenu à Alger,... [Lire la suite]