27 octobre 2013

1905 - Le savon à barbe Gibbs détrône la poudre à barbe

Lucien Allègre veut importer du papier photographique et du parfum de Londres. Il s'associe au publiciste  Pierre Thibaud qui l'appuie financièrement. La société L. Allègre et Cie décroche ses premières commandes auprès des Magasins Réunis et des Nouvelles Galeries, à Paris. Elle leur vend notamment un produit révolutionnaire qui, peu à peu, remplace les traditionnelles poudres : le savon à barbe Gibbs ! En 1906, Allègre tombe malade. Thibaud s'associe alors avec Maurice de Madre qui, avec les 25000 francs qu'il apporte,... [Lire la suite]
16 août 2013

1918 - L'Empire austro-hongrois disparaît

En 1914, la dynastie des Habsbourg réunit 11 peuples dans son Empire. Quelques rares conflits nationalistes éclatent parfois mais les séparatistes sont très minoritaires. A son entrée en guerre aux cotés du Reich allemand, la monarchie austro-hongroise pense que le conflit ne durera pas longtemps. En 1915, à Londres, Trumbic (comité pour l'union des serbes, des croates et des slovènes) discute d'un état yougoslave unique. A la suite du décès de l'empereur François-Joseph en 1916, Charles 1er, âgé de 29 ans, le remplace. Il comprend... [Lire la suite]
02 août 2013

1904 - Les gangsters Lenine et Staline braquent des banques

Dans la Russie tsariste, certains révolutionnaires pensent que tous les moyens sont bons : pendant la guerre russo-japonaise de 1904, Lenine fait du trafic d'armes, de la fausse monnaie et quelques captations d'héritage. En 1907, à Tiflis, dans le Caucase, l'attaque d'un transfert de fond de la Banque de Russie fait 3 morts et 50 blessés. Elle permet à Krassine, Wallach, Litvinov, Staline et Lénine de récupèrer 340.000 roubles. Des bolcheviks exilés à Paris apprennent, en 1908, que Lenine et son parti ont pris pour eux l'argent... [Lire la suite]
01 août 2013

1915 - Le Paris frivole, la mode et la guerre

Après la mobilisation générale, Paris connait une pénurie de personnel dans les transports en commun. Des jeunes femmes sont embauchées. Les lignes d'autobus, tramways et métropolitain réouvrent, toutefois après que les nouvelles recrues aient menacé de se mettre en grève si elles n'avaient pas une tenue spécifiquement féminine. Les taxis, partis au front pour la bataille de la Marne, deviennent rares. Les parisiens voyagent donc en métro. Par sécurité, les contrôleuses sont chargées de fermer les portillons d'accès au quai quand une... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 20:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
27 juillet 2013

1917 - Les USA sauvent la France de la famine et de la défaite

Les Etats-Unis ne supportent plus de voir leurs navires marchands se faire couler par les sous-marins allemands et, de ce fait, leurs intérêts économiques être malmenés en Europe. Après 3 ans de neutralité, les USA entrent donc en guerre contre l'Allemagne. Comme les banques privées ne veulent plus financer la guerre que mènent l'Angleterre et la France, le Trésor américain décide de leur faire crédit. La condition est que les sommes prêtées devront être dépensées aux USA. Les Etats-Unis allouent ainsi aux alliés 9.500 millions de... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
08 juin 2013

1960 - Jackie Kennedy aime la mode de Paris

Aux USA, la campagne des élections présidentielles démarre à peine quand John Fairchild attaque avec virulence Jackie Kennedy... En effet, le directeur du Women's Wear Dealy (le quotidien de l'industrie de la mode américaine) accuse l'épouse du candidat démocrate d'être la porte-drapeau du "parti Paris-haute couture".  Fairchild affirme qu'elle dépense à Paris 30000 dollars par an pour ses achats de vêtements et de chapeaux. Pour éteindre la polémique, Jackie Kennedy demande à Oleg Cassini, couturier américain, d'adopter le... [Lire la suite]
10 avril 2013

1977 - La guillotine tranche sa dernière tête

Avant le 20ème siècle, chaque chef-lieu de département français possédait son propre bourreau chargé d'exécuter les décisions de justice. Par la suite,  il n'y en aura plus qu'un seul (national) pour trancher les têtes des condamnés à mort. Ainsi, en 1972, il guillotine Claude Buffet et Roger Bontemps, à Paris, pour le meurtre et la complicité du meurtre d'une infirmière et d'un gardien de la prison de Clairvaux. Les français sont alors 63% à être pour la peine de mort. Après son procès, Christian Ranucci, à Marseille, en 1976,... [Lire la suite]
30 mars 2013

1968 - De Gaulle remet la France au travail

Le nombre des étudiants, qui a doublé ces dernières années, dépasse désormais les 580000. Dans les Cités Universitaires, des étudiants s'insurgent contre l'enseignement et contre les règlements (qu'ils jugent rigides et obsolètes). Des incidents se produisent à Montpellier et à Antony où la police intervient. Début 1968, l'agitation se propage aux universités de Rennes, Nancy, Lille et Nanterre. A Paris, les militants trotskistes manifestent devant l'ambassade des USA contre la guerre du Vietnam. En mars, le Quartier Latin est... [Lire la suite]
28 mars 2013

1955 - La mode prépare sa révolution

Dans les magazines de mode, les dessins cèdent la place aux photos. Jean-Loup Sieff, Helmut Newton et Peter Knapp font même sortir les modèles des studios. En France, le journal Elle annonce qu'entre 1956 et 1957 les grands couturiers ont vendu 4000 robes quand les grands magasins en distribuent plus de 10 millions en prêt-à-porter. En 1959, le nylon envahit le monde et la mode. Dans les maisons de haute-couture, la rebellion grandit. Pierre Cardin lance une collection de prêt-à-porter masculin l'année suivante. Si le prêt-à-porter... [Lire la suite]
13 février 2013

1934 - Paul-Emile Victor aime le Groenland

A Paris, Fred Matter, Michel Perez, Robert Gessain et Paul-Emile Victor ont obtenu une aide financière du Musée de l'Homme et d'industriels français afin de réaliser une étude ethnologique du peuple Inuit, au Groënland. A bord du bâteau du commandant Jean-Baptiste Charcot, ils débarquent à Ammassalik, sur la côte est. Là, en 1934, les 4 jeunes scientifiques s'installent dans une maisonnette en bois pour y passer l'hiver. Ils en profitent pour étudier les coutumes et la langue Inuit, Paul-Emile Victor allant jusqu'à partager son lit... [Lire la suite]