26 mars 2018

1989 - LES RÉGIMES COMMUNISMES D'EUROPE DE L'EST COMMENCENT A S'EFFONDRER

En 1946, les communistes de la zone d'occupation soviétique obligent le Parti Social-Démocrate à fusionner avec le Parti Communiste d'Allemagne de l'Est. Il en naît un nouveau parti, dominé par les communistes, qui prend le nom de Parti Socialiste Unifié d'Allemagne (SED). Quarante-trois ans plus tard, les 2800 délégués communistes du SED décident d'abandonner ce nom de Parti Socialiste Unifié d'Allemagne...  Ils élisent alors le réformateur Gregor Gysi à la tête de leur parti unique (désormais sans nom),... [Lire la suite]
06 février 2018

1989 - LA ROUMANIE, LA POLOGNE, LA BULGARIE ET LA TCHÉCOSLOVAQUIE ABANDONNENT LE COMMUNISME

Le dictateur roumain Nicolae Ceausescu a, certes, été renversé à la mi-décembre mais les membres du jeune Conseil du Front de Salut National (CFSN) restent sur leurs gardes et continuent de craindre les actes de violence de la terrible Securitate, la police politique de Ceausescu, bien que de trés rares coups de feu aient été tirés à Bucarest où le calme semble s'installer peu à peu. Le général Nicolae Militaru, le nouveau ministre de la Défense, a adressé un ultimatum aux membres de la Securitate et leur a demandé de rendre leurs... [Lire la suite]
13 janvier 2018

1956 - LES ÉMEUTES DE BUDAPEST INQUIÈTENT L'EUROPE DE L'EST

A la suite des émeutes qui ont embrasées le coeur de Budapest le 24 octobre, le couvre-feu est instauré de 18 heures à 6 heures du matin. La population est invitée à rester chez elle et à verrouiller ses portes. La nuit suivante, le feu est mis au bâtiment de Szabad, le journal du Parti Communiste. Au micro de Radio Budapest, Imre Nagy promet alors de demander à l'URSS le retrait de ses troupes de Hongrie... En Pologne, malgré les appels au calme de Wladyslaw Gomulka, les manifestations antisoviétiques se sont multipliées... [Lire la suite]
31 août 2017

1996 - LE PARTI "NOTRE MAISON LA RUSSIE" SOUTIENT BORIS ELTSINE

Pour les législatives de 1993, les candidats pro-Eltsine diffusent une vidéo de propagande qui montre aux téléspectateurs une famille russe heureuse dont le chien (sous l'oeil de la caméra) engloutit de gros morceaux de viande rouge... La grande majorité des russes, qui ne peuvent plus s'offrir de viande rouge depuis des années, n'ont que trés modérément apprécié cette vidéo électorale. En 1995, les affiches de Viktor Tchernomyrdine, 1er ministre et chef du parti Notre Maison la Russie, le montre avec les mains à... [Lire la suite]
07 avril 2017

1948 - TITO EST ACCUSE DE TRAHISON IDEOLOGIQUE PAR STALINE

Fin juin, alors que son siège officiel est en Yougoslavie, le bureau d'information des partis communistes (le Kominform) se réunit en Roumanie à la demande du parti communiste d'URSS et de Staline. Puis, le 28 juin, à Prague, le Kominform accuse la direction du Parti Communiste Yougoslave, le maréchal Tito, le général Rankovitch, le général Djilas et le ministre Edvard Kardelj, d'abandon du marxisme-léninisme. La direction du Parti Communiste Yougoslave et ses dirigeants sont également accusés d'avoir eu une "politique inamicale... [Lire la suite]
28 mars 2017

1953 - KHROUTCHEV REMPLACE STALINE !

Comme son père avant lui, Nikita Nikita Khrouchtchev  exerce le métier de mineur, à Kalinka, dans la province russe de Koursk. Après la révolution d'octobre 1917, il adhère au Parti Communiste et devient alors fonctionnaire. Un proche de Staline le prend sous sa protection et Khrouchtchev monte rapidement les échelons dans la hiérarchie du parti. Il prend ensuite la direction du Parti Communiste d'Ukraine et procède à l'épuration voulue par Staline. En 1943, c'est en tant que commissaire politique qu'il participe à la... [Lire la suite]
16 janvier 2017

1947 - 3 PAYS D'AMERIQUE LATINE INTERDISENT LE COMMUNISME

Après les avoir accusés d'organiser des grèves dans les mines de charbon du pays, le gouvernement du Chili expulse les 2 diplomates yougoslaves incriminés. Le Chili informe par ailleurs l'Argentine que la Yougoslavie a mis en place un réseau d'agents communistes à Buenos Aires et à Rosario. L'Argentine décide alors d'activer sans attendre les mesures anticommunistes qu'elle s'apprétait à prendre. Le général Peron change donc de stratégie... Jusqu'à présent, il s'était pourtant toujours appliqué à ne fâcher ni les USA, ni l'URSS. Au... [Lire la suite]
23 novembre 2016

1939 - LA CGT ÉVINCE LES COMMUNISTES DE SES RANGS

Dans la foulée de la Révolution russe de 1917, l'Internationale Syndicale Rouge est créée en 1921. Son apparition provoque des divisions entre les syndicalistes réformistes modérés et les syndicalistes révolutionnaires. Au sein du syndicat français Confédération Générale du Travail (CGT), le courant modéré est largement majoritaire et il reste fidèle à Léon Jouhaux, son dirigeant. La minorité révolutionnaire décide alors de quitter la CGT. Proche du Parti Communiste et de la mouvance anarco-syndicale, ils mettent sur pied une... [Lire la suite]
14 août 2016

1967 - L'URSS CHARGE ALEXANDRE DUBCEK DE SAUVER LE COMMUNISME EN TCHECOSLOVAQUIE

Organisé par le pouvoir communiste et aboutissant bien souvent à des condamnations à mort, un raz-de-marée de procès politiques submerge la Tchecoslovaquie en 1952.  Les condamnés proviennent du Parti Social-Démocrate, du monde paysan et des catholiques pratiquants... mais également des ouvriers qui osent s'absenter de leur travail. Ces derniers sont systématiquement accusés d'être les responsables du chaos économique qui ravage le pays. En 1962, la baisse brutale des exportations vers l'URSS modifie les priorités du... [Lire la suite]
22 juillet 2016

1947 - L'URSS TRANSFORME LA BULGARIE, LA HONGRIE ET LA ROUMANIE EN SATELLITE SOVIÉTIQUES

Pour avoir refusé de reconnaître le régime fasciste bulgare, Nicolas Petkov doit s'exiler. Il revient en Bulgarie en 1931 mais Adolf Hitler envahit son pays et Petkov est alors envoyé dans un camp de concentration. Puis, en 1944, la Bulgarie est libéré. Le 9 septembre, Petkov devient vice-président du conseil et signe un traité d'armistice à Moscou. En vertu des accords du Traité de paix interallié, la Bulgarie est alors placée sous occupation soviétique. Nicolas Petkov et le Parti Agraire dirige le pays jusqu'en 1945, date à... [Lire la suite]