31 août 2017

1996 - LE PARTI "NOTRE MAISON LA RUSSIE" SOUTIENT LE PRESIDENT ELTSINE

Pour les législatives de 1993, les candidats pro-Eltsine diffusent une vidéo de propagande qui montre aux téléspectateurs une famille russe heureuse dont le chien (sous l'oeil de la caméra) engloutit de gros morceaux de viande rouge... La grande majorité des russes, qui ne peuvent plus s'offrir de viande rouge depuis des années, n'ont que trés modérément apprécié cette vidéo électorale. En 1995, les affiches de Viktor Tchernomyrdine, 1er ministre et chef du parti Notre Maison la Russie, le montre avec les mains à... [Lire la suite]
28 août 2017

1949 - LE VATICAN DÉCIDE D'EXCLURE LES CATHOLIQUES COMMUNISTES

Le 28 juin, la Sacrée congrégation soumet aux cardinaux du Saint Office des questions auxquelles ces derniers répondent rapidement en affirmant que, oui, il est illégal pour un catholique de s'inscrire au Parti Communiste et de faire de la propagande pour le communisme car c'est une doctrine antichrétienne, hostile à l'église du Christ ! Le fidèle qui commettra ces actes ne sera désormais plus admis aux sacrements. Si, en plus, il milite au sein du Parti Communiste et propage sa doctrine antichrétienne, ce fidèle sera excommunié... [Lire la suite]
07 avril 2017

1948 - Staline et l'URSS accuse Tito et la Yougoslavie d'avoir trahi Marx et Lenine

Fin juin, alors que son siège officiel est en Yougoslavie, le bureau d'information des partis communistes (le Kominform) se réunit en Roumanie à la demande du parti communiste d'URSS et de Staline. Puis, le 28 juin, à Prague, le Kominform accuse la direction du Parti Communiste Yougoslave, le maréchal Tito, le général Rankovitch, le général Djilas et le ministre Edvard Kardelj, d'abandon du marxisme-léninisme. La direction du Parti Communiste Yougoslave et ses dirigeants sont également accusés d'avoir eu une "politique inamicale... [Lire la suite]
28 mars 2017

1953 - Nikita Khrouchtchev prend la place de Staline et fait le ménage !

Comme son père avant lui, Nikita Nikita Khrouchtchev  exerce le métier de mineur, à Kalinka, dans la province russe de Koursk. Après la révolution d'octobre 1917, il adhère au Parti Communiste et devient alors fonctionnaire. Un proche de Staline le prend sous sa protection et Khrouchtchev monte rapidement les échelons dans la hiérarchie du parti. Il prend ensuite la direction du Parti Communiste d'Ukraine et procède à l'épuration voulue par Staline. En 1943, c'est en tant que commissaire politique qu'il participe à la... [Lire la suite]
07 mars 2017

1986 - Mikhail Gorgatchev cherche comment sauver le communisme russe

Mikhail Gorgatchev adhère aux Jeunesses communistes, puis au  Parti Communiste en 1950 et entre ensuite dans son Comité central. En 1980, il intègre le Bureau politique et Iouri Andropov le place sous sa protection. Elu secrétaire général du Parti Communiste d'Union Soviétique en mars 1985, Mikhail Gorgatchev découvre combien le niveau de vie des habitants chute et combien l'économie du pays qu'il doit diriger fonctionne au ralenti. L'Armée Rouge ne trouve pas d'issue en Afghanistan quand, en avril 1986, l'incendie de la... [Lire la suite]
28 février 2017

1940 - Staline fait assassiner 90% du haut-commandement de sa propre armée

Après avoir conclu un traité de non agression mutuelle, l'Allemagne et l'URSS signent un accord économique le 11 février 1940. Tranquilisé, Joseph Staline est alors convaincu qu'il a le temps d'épurer son armée avant d'entrer en conflit avec Adolf Hitler : il fait alors fusiller le maréchal Tukhachevsky et le général Iakir, avant d'éliminer ensuite 3 autres maréchaux et 397 généraux. Le grand ménage se poursuit et, au total, Staline va faire assassiner 90% des officiers du haut-commandement de l'armée soviétique, 80% des colonels... [Lire la suite]
23 janvier 2017

1948 - Les communistes tchécoslovaques prennent le pouvoir en un jour !

Au matin du 24 février, le plan préparé par le Parti Communiste Tchécoslovaque est appliqué avec méthode : des militants descendent en masse dans les rues de Prague et occupent les bâtiments publics. D'importants renforts de police investissent également la ville, obéissants ainsi aux ordres de Vaclav Nosek, le ministre communiste de l'intérieur. Pour commencer, ils emprisonnent les dirigeants du Parti Socialiste Tchécoslovaque. Dans la foulée, le journal des socialistes est saisi. La cible suivante est le Parti Démocrate : il stoppe... [Lire la suite]
16 janvier 2017

1947 - Le Brésil, le Chili et l'Argentine interdisent le communisme dans leurs pays

Après les avoir accusés d'organiser des grèves dans les mines de charbon du pays, le gouvernement du Chili expulse les 2 diplomates yougoslaves incriminés. Le Chili informe par ailleurs l'Argentine que la Yougoslavie a mis en place un réseau d'agents communistes à Buenos Aires et à Rosario. L'Argentine décide alors d'activer sans attendre les mesures anticommunistes qu'elle s'apprétait à prendre. Le général Peron change donc de stratégie... Jusqu'à présent, il s'était pourtant toujours appliqué à ne fâcher ni les USA, ni l'URSS. Au... [Lire la suite]
23 novembre 2016

1939 - La CGT chasse les communistes de ses rangs

Dans la foulée de la Révolution russe de 1917, l'Internationale Syndicale Rouge est créée en 1921. Son apparition provoque des divisions entre les syndicalistes réformistes modérés et les syndicalistes révolutionnaires. Au sein du syndicat français Confédération Générale du Travail (CGT), le courant modéré est largement majoritaire et il reste fidèle à Léon Jouhaux, son dirigeant. La minorité révolutionnaire décide alors de quitter la CGT. Proche du Parti Communiste et de la mouvance anarco-syndicale, ils mettent sur pied une... [Lire la suite]
09 novembre 2016

1941 - Le Front National ne veut pas que la France devienne une colonie nazie

Le 20 mai 1941, le journal clandestin communiste l'Humanité appelle les français à constituer un Front National de Lutte pour la Libération et l'Indépendance de la France afin d'empêcher que le pays "ne devienne une colonie nazie". En juillet, le Front National publie un manifeste et commence à fédérer les premiers réseaux de résistance. Puis, le 11 novembre, une manifestation patriotique est organisée sur la place de l'Etoile, à Paris... Des étudiants gaullistes du groupe Maintenir et des étudiants communistes du Front National y... [Lire la suite]