26 mars 2018

1989 - LES RÉGIMES COMMUNISMES D'EUROPE DE L'EST COMMENCENT A S'EFFONDRER

En 1946, les communistes de la zone d'occupation soviétique obligent le Parti Social-Démocrate à fusionner avec le Parti Communiste d'Allemagne de l'Est. Il en naît un nouveau parti, dominé par les communistes, qui prend le nom de Parti Socialiste Unifié d'Allemagne (SED). Quarante-trois ans plus tard, les 2800 délégués communistes du SED décident d'abandonner ce nom de Parti Socialiste Unifié d'Allemagne...  Ils élisent alors le réformateur Gregor Gysi à la tête de leur parti unique (désormais sans nom),... [Lire la suite]
23 janvier 2017

1948 - LA TCHÉCOSLOVAQUIE BASCULE EN 1 JOUR DANS LE COMMUNISME !

Au matin du 24 février, le plan préparé par le Parti Communiste Tchécoslovaque est appliqué avec méthode : des militants descendent en masse dans les rues de Prague et occupent les bâtiments publics. D'importants renforts de police investissent également la ville, obéissants ainsi aux ordres de Vaclav Nosek, le ministre communiste de l'intérieur. Pour commencer, ils emprisonnent les dirigeants du Parti Socialiste Tchécoslovaque. Dans la foulée, le journal des socialistes est saisi. La cible suivante est le Parti Démocrate : il stoppe... [Lire la suite]
14 août 2016

1967 - L'URSS CHARGE ALEXANDRE DUBCEK DE SAUVER LE COMMUNISME EN TCHECOSLOVAQUIE

Organisé par le pouvoir communiste et aboutissant bien souvent à des condamnations à mort, un raz-de-marée de procès politiques submerge la Tchecoslovaquie en 1952.  Les condamnés proviennent du Parti Social-Démocrate, du monde paysan et des catholiques pratiquants... mais également des ouvriers qui osent s'absenter de leur travail. Ces derniers sont systématiquement accusés d'être les responsables du chaos économique qui ravage le pays. En 1962, la baisse brutale des exportations vers l'URSS modifie les priorités du... [Lire la suite]
28 février 2013

1938 - Hitler prend l'Autriche sans combattre

Le prince Philippe de Hesse, gendre du roi d'Italie et officier supérieur dans les S.A., doit remettre à Benito Mussolini une lettre de Adolf Hitler. Cette lettre annonce que l'armée du Reich se tient prête à traverser la frontière qui sépare l'Allemagne de l'Autriche. Le lendemain, Philippe De Hesse téléphone à Hitler pour lui annoncer que Mussolini n'y voit aucune objection.  En Autriche, le chancelier Kurt von Schuschnigg met hors-la-loi le Parti Social-Démocrate et ses 42% d'électeurs. Il se retrouve alors bien seul face... [Lire la suite]
09 octobre 2012

1912 - La montée du Pangermanisme prépare l'arrivée du nazisme

A la suite des élections, le Parti Social-Démocrate devient le premier parti d'Allemagne. Il affiche toutefois son respect pour l'empereur Guillaume II. A l'extérieur, ce dernier, pour faire face à l'entente Franco-Russe, s'allie avec l'Autriche-Hongrie. Il veut que l'Allemagne joue un rôle mondial et renforce la mission colonisatrice de l'empire au Proche-Orient. Pour celà, il décide de renforcer les effectifs de l'armée de terre. Les armes se perfectionnant, l'empire s'équipe d'une aviation, d'une artillerie lourde et de nombreux... [Lire la suite]