18 octobre 2019

1981 - EN THEORIE, GISCARD D'ESTAING DOIT ÊTRE REELU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Le 26 avril, à l'issu du 1er tour de l'élection présidentielle française, le président Valéry Giscard d'Estaing obtient 28,21% des voix. Il est suivi de près par François Mitterrand, le candidat du Parti Socialiste, qui réalise un score de 25,90%. C'est le meilleur résultat obtenu par un socialiste depuis la Libération. Avec 17,95%, le gaulliste Jacques Chirac (RPR) est 3ème et ne sera donc pas présent au 2nd tour... La 4ème place revient au communiste Georges Marchais (15,42%) qui réalise ainsi le plus mauvais score obtenu... [Lire la suite]
09 août 2019

1974 - GISCARD D'ESTAING EST ELU PRESIDENT AVEC 50,8 %

Quelques jours avant le 1er tour de l'élection présidentielle française, le ton monte entre les candidats conservateurs : dévancé dans 2 sondages (publiés par l'IFOP et par la SOFRES), l'ancien 1er ministre gaulliste Jacques Chaban-Delmas réserve désormais ses attaques à son conccurent centriste Valéry Giscard d'Estaing, le ministre de l'économie et des finances. Jean Royer, 3ème candidat de la majorité, est distancé. Face à eux, François Mitterrand est l'unique candidat du Parti Socialiste, du Parti Communiste et du Mouvement des... [Lire la suite]
04 août 2019

1991 - BERNIE SANDERS REDONNE ESPOIR AU PARTI SOCIALISTE AMERICAIN

Le Parti Socialiste d'Amérique (SPA) parvient à obtenir 1 million de voix en 1912, principalement dans les états de New-York, du Wisconsin, de l'Oklahoma, de l'Arkansas, de Louisiane et du Texas, ainsi qu'en Californie et dans le Michigan. Puis, en 1917, les USA entrent en guerre en Europe. Eugene Victor Debs (N°1 du SPA) et d'autres dirigeants du parti, aussi hostiles que lui à cette guerre, sont arrêtés et emprisonnés. Par ailleurs, un grand nombre des adhérents du SPA sont chrétiens évangélistes : effrayés par la... [Lire la suite]
27 juin 2019

1971 - LES USA COMMENCENT A ÉTRANGLER L'ECONOMIE CHILIENNE

En novembre 1970, Salvador Allende est démocratiquement élu président du Chili avec 36% des suffrages. Il forme alors un gouvernement d'unité populaire qui rassemble d'autres forces, allant de la gauche modérée à l'extrême gauche révolutionnaire. Ce gouvernement se consacre prioritairement à la relance du pouvoir d'achat des Chiliens les plus démunis mais, au bout d'un an, le pays commence à manquer de certains produits... Le marché noir, omniprésent, accentue cette pénurie et l'inflation se met à galoper. Ce début de dérapage... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 20:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 mars 2019

1971 - FRANCOIS MITTERRAND DEVIENT L'ESPOIR DU PARTI SOCIALISTE

A l'automne 1968, la Fédération de la Gauche Démocratique et Socialiste (FGDS) cesse d'exister. Sa disparition permet la naissance d'un Parti Socialiste (PS) qui devrait être plus ancré à gauche. Mais, au printemps 1969, les congrés de Saint-Gratien et d'Alfortville donnent lieu à des luttes fraticides entre les tendances qui composent ce parti et les résultats électoraux qui suivent sont un désastre. Le congrés d'Epinay-sur-Seine, qui réunit en 1971 près de 1.000 délégués (des socialistes, des radicaux, des chrétiens et des... [Lire la suite]
23 février 2019

1969 - CHARLES DE GAULLE RATE SON COUP DE POKER

Confortablement réélu en 1965 et ayant obtenu une écrasante majorité aux élections législatives de 1968, le président Charles de Gaulle organise un référendum pour réformer le Sénat et découper la France en régions. Il annonce alors que, si les Français votent "non", il quittera son poste. Le dimanche soir, le résultat tombe : 53,17% des électeurs ont votés "non". Le général de Gaulle fait alors une déclaration... "Je cesse d'exercer mes fonctions de président de la République". D'importantes forces de police sont... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 20:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
22 février 2019

1983 - LA RETRAITE PASSE A 60 ANS EN FRANCE

Lorsqu'en 1895 est fondée la Confédération Générale du Travail (CGT), la retraite à 60 ans fait déja partie des revendications des ouvriers français. Entre 1950 et la fin des années 1970, cette demande perdure et reste une des priorités des syndicats ouvriers et des partis de gauche. Puis, en 1981, la gauche unie accède au pouvoir en France quand François Mitterrand en est élu président de la République... Le 4 février 1983, les syndicats patronaux, ceux des ouvriers et le gouvernement socialiste signent un accord... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
30 janvier 2019

1984 - L’ARRIVÉE DE LAURENT FABIUS RASSURE LA FINANCE INTERNATIONALE

Après la démission, le 17 juillet, du 1er ministre socialiste Pierre Mauroy, le président François Mitterrand nomme Laurent Fabius pour lui succéder à la tête du gouvernement. Le communiste Charles Fiterman, ministre des transports, annonce alors qu'il ne souhaite plus être ministre et le bureau politique du Parti Communiste Français (PCF) décide de se réunir sans attendre... A la suite de cette réunion, le PCF informe la presse des profondes divergences qui le séparent désormais du pouvoir socialiste de... [Lire la suite]
03 décembre 2018

1968 - LA DISPARITION DU PRÉSIDENT FRANÇAIS NOURRIT LES RUMEURS

Le 28 mai, le président Charles de Gaulle sort secrètement de l'Elysée et quitte rapidement Paris à bord d'un hélicoptère en compagnie de son épouse et d'un aide de camp militaire. L'appareil est précédé d'un hélicoptère de la gendarmerie et est suivi par un autre où se trouvent les gardes du corps du général. Le 29, le secrétaire général de la présidence annonce à la presse que le chef de l'état sera bientôt de retour... Il affirme que Charles de Gaulle sera là pour présider le conseil des ministres, lequel a été... [Lire la suite]
29 octobre 2018

1968 - LA DRÔLE DE RÉVOLUTION BELGE

En Belgique, les élections générales du 31 mars permettent aux partis "linguites" de progresser : en Flandres, les nationalistes du Volkunie passent de 8 à 20 députés et l'union de 2 partis centristes de Wallonie, le Front Démocratique des Francophones de Bruxelles et le Rassemblement Wallon, passe de 7 à 12 élus. Avec 21% des suffrages, les libéraux du Parti Liberté et Progrès se maintiennent quant à eux à 47 sièges. Le Parti Social Chrétien (PSC) demeure le premier parti de Belgique en ayant obtenu 69 députés et 32%... [Lire la suite]