07 mars 2014

1984 - Le nationaliste français Le Pen est élu au Parlement européen

Les élections européennes ont données aux électeurs français l'occasion de voter contre les 2 partis de la coalition gouvernementale : en effet, la liste socialiste ne recueille que 20,5% des voix et celle des communistes que 11%. Pour sa part, la liste Union de l'Opposition (conduite par Simone Veil et qui regroupe la droite et le centre) obtient 43% des suffrages. Elle fait donc nettement mieux que la gauche gouvernementale. L'effondrement du Parti Communiste Français de Georges Marchais crée la polémique entre ceux... [Lire la suite]
26 décembre 2013

1986 - La 5ème République française entame sa 1ère cohabitation

Après 5 ans de pouvoir, le Parti Socialiste français perd les élections législatives. François Mitterrand, président de la République, décide de rester à la tête du pays et la France va ainsi découvrir la cohabitation politique : Jacques Chirac (RPR), chef de la droite parlementaire française (qui est devenue majoritaire) est nommé premier ministre par le président socialiste. En 1988, les français offrent un second mandat de président à F.Mitterrand. Il nomme Michel Rocard (Parti Socialiste) 1er ministre. Ce dernier incorpore dans... [Lire la suite]
26 décembre 2013

1986 - La pauvreté gagne peu à peu la France

Six millions de français n'ont que les minimas sociaux alloués par l'état comme ressource pour vivre. Des associations comme Les Restaurants du coeur, Le Secours  Catholique ou Le Secours Populaire permettent à plusieurs millions d'entre eux de pouvoir manger correctement. En 1987, 10% de la population active est frappée par le chômage. L'industrie cède la place à une économie de service plus avare en emplois. Les plans sociaux précèdent les plans de formations et de reclassements. Les séniors sont mis en pré-retraite et les... [Lire la suite]
06 octobre 2013

1985 - FRANCOIS MITTERRAND FAVORISE LA MONTEE DU FRONT NATIONAL

En avril, Pierre Joxe, ministre de François Mitterrand, présente un projet de loi électorale applicable dés les législatives de 1986. Le système majoritaire à 2 tours y est remplacé par un scrutin départemental, à la proportionnelle et en un seul tour. Les listes qui obtiendront plus de 5% des suffrages se partageront les sièges de députés, dont le nombre augmente et passe à 571. Un sondage révèle que 56% des électeurs sont hostiles à cette modification électorale. Michel Rocard, ministre de l'agriculture, également opposé à ce... [Lire la suite]