09 décembre 2021

1941 - DES CATHOLIQUES FRANCAIS ESPERENT LE RETOUR DE "L'ETAT CHRETIEN"

Pendant la 2nde guerre mondiale, les catholiques français sont à l'image du reste de la population du pays : une grande majorité est favorable au maréchal Pétain, quelques-uns sont pro-nazis, d'autres combattent dans la Résistance... Parmi ceux qui collaborent activement avec l'occupant figurent monseigneur Jean de Mayol de Lupé (aumonier des S.S. Français de la division Charlemagne), le cardinal Baudrillart, le pasteur Vesper et le pro-nazi Philippe Henriot... En Bretagne, en Alsace et en Flandres, la hiérarchie cléricale... [Lire la suite]
24 mai 2021

1944 - MONSEIGNEUR SUHARD NE COMPREND PAS CE QUE LES RESISTANTS LUI REPROCHENT

Philippe Pétain, qui veut "effacer" la loi de 1905 séparant l'église de l'Etat, décide en 1940 de tendre la main à monseigneur Emmanuel Suhard, le nouvel archevèque de Paris, et lui propose de mener la "rénovation morale et sociale du pays". En échange, Mgr Suhard obtient du gouvernement pétainiste de conséquentes subventions pour les écoles catholiques. En 1942, quelques évèques protestent contre les rafles de juifs... Pierre Laval exige alors que Mgr Suhard remette de l'ordre dans les rangs du clergé, qu'il explique au Vatican la... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 19:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
15 octobre 2016

1937 - LA DROITE FRANÇAISE S'ALLIE AVEC L’EXTRÊME-DROITE

Depuis 1903, la Fédération Républicaine (FR) est le principal parti de la droite républicaine française et il est, dans sa grande majorité, composé de membres issus de la bourgeoisie et des milieux d'affaires. Dans les années 1930, il s'oppose trés fermement à toute réforme sociale et, à l'issu des élections de 1932, il perd une soixantaine de députés (sur les 100 qu'il possédait auparavant). Deux courants cohabitent désormais au sein de la Fédération Républicaine : celui du catholicisme social et un autre, plutôt fascisant et... [Lire la suite]