30 juillet 2022

1961 - L'EXTRÊME-DROITE FRANCAISE VEUT SEMER LA TERREUR

En février 1961, Jean-Jacques Susini, Pierre Lagaillarde et d'autres membres du mouvement Algérie Française fondent l'Organisation Armée Secrète (OAS). L'OAS commet une série d'attentats terroristes qui tuent environ 2.000 personnes, en grande majorité des Algériens, et 71 autres personnes en métropole. Les généraux Edmond Jouhaud et Raoul Salan rallient à leur tour l'OAS. Le capitaine Pierre Sergent, lui, quitte l'Algérie et se rend à Paris... Il y contacte les royalistes Pierre Juhel et Louis-Olivier de Roux, dirigeants de... [Lire la suite]
06 juin 2018

1962 - L'OAS TENTE D’ÉLIMINER LE PRÉSIDENT DE GAULLE

Avant d'être arrêté, l'ex-général Salan ordonne aux membres de l'Organisation Armée Secrète (OAS) qui sont présents en métropole de se fondre dans le CNR, le petit parti d'extrême-droite de Georges Bidault, pour en devenir le bras armé. Un des chefs de l'OAS est l'ex-capitaine Pierre Sergent, condamné à mort par contumace par la France. Etonnamment, il est parvenu à échapper à la police depuis 1 an. Dans la soirée du 22 août, un commando d'une dizaine d'hommes armés mitraille de quelques 150 balles la voiture dans laquelle se... [Lire la suite]