27 mars 2018

1989 - LE DICTATEUR AUGUSTO PINOCHET PERD DEMOCRATIQUEMENT SON POUVOIR

Le 14 décembre, le démocrate-chrétien Patricio Aylwin est démocratiquement élu président du Chili. Il va donc remplacer le général Augusto Pinochet et, du même coup, mettra fin à 16 ans de dictature militaire. Aylwin a été élu avec 55,2% des suffrages face à Hernan Buchi (29,4%), candidat officiel de Pinochet, et à Francisco Javier Errazuriz (15,4%), candidat du centre-droit... Les forces démocratiques ont su tirer les leçons de leurs divisions de 1973, lesquelles avaient à l'époque accéléré l'arrivée de la dictature militaire. ... [Lire la suite]
08 avril 2016

1961 - L'école francaise des dictateurs sud-américains

Après la guerre d'Indochine, les militaires français mettent au point la Doctrine française : un éventail efficace de méthodes de "guerre antisubversive" qu'ils appliquent au cours de la bataille d'Alger pour éliminer les combattants algériens du Front de Libération National (FLN). Au début des années 1960, Pierre Mesmer, ministre des armées de Charles de Gaulle, sélectionne alors quelques officiers de l'armée française parmi ceux qui ont fait les guerres d'Indochine (Vietnam) et d'Algérie. Ces militaires sont ensuite envoyés à... [Lire la suite]
01 juin 2015

1981 - Les socialistes français craignent un coup d'état militaro-policier

La droite française affirme que si le socialiste François Mitterrand est élu président de la République, les chars soviétiques envahiront la France. Pour sa part, l'entourage de Mitterrand redoute plutôt un coup d'état militaire, à l'image de celui que dirigea Pinochet en 1973, au Chili. Par prudence, Danielle Mitterrand et Regis Debray déconseillent d'organiser de gigantesques rassemblements pour fêter l'élection du nouveau président. Selon eux, des militaires d'extrême-droite en profiteraient immanquablement pour provoquer un bain... [Lire la suite]
18 octobre 2014

1976 - L'ultra libéral Milton Friedman reçoit le Nobel d'économie

Après avoir obtenu un Master d'économie à l'Université de Chicago en 1933, Milton Friedman y entre comme enseignant en 1946. Pendant 30 ans, il y exprimera son opposition aux théories interventionnistes de John Maynard Keynes et son hostilité a tout contrôle des prix et des salaires par les états. Partisan de l'ultralibéralisme, il prône la "Stratégie du Choc" pour y parvenir. Sa théorie consiste à faire subir aux populations un traumatisme collectif, une guerre, un coup d'état militaire ou une attaque terroriste. Les victimes,... [Lire la suite]