07 mai 2018

1960 - 500 EX-DIRIGEANTS ET ELUS TURCS RISQUENT LA PEINE DE MORT

L'îlot turque de Yassiada, dans la mer de Marmara, est gardé comme une forteresse. Des bateaux de la marine turque patrouillent sans cesse, empêchant les embarcations d'approcher à moins de 3 kilomètres et le survol de Yassiada est également interdit. Quelques 500 ex-dirigeants de l'état turc y sont détenus, entassés dans de vieux baraquements de la marine nationale. Parmi eux, Celal Bayar, ex-président de la République, Adnan Menderes, ex-premier ministre (pro-islamiste), environ 400 députés du Parti Démocrate et d'ex-chefs... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
06 mai 2018

1987 - LE GÉNÉRAL BEN ALI SE PROCLAME PRÉSIDENT DE LA TUNISIE

Après avoir obtenu que la France accorde son indépendance à son pays, Habib Bourguiba en prend la présidence. Il fait de la Tunisie un modèle de modernité, pratiquant un islam tolérant. Cependant, après 30 ans de pouvoir sans partage, Bourguiba a muselé l'opposition démocratique et fait interdire les syndicats. Malgré cela, les tunisiens s'attendent à vivre, d'un jour à l'autre, l'effondrement de son régime... Ils redoutent cependant de voir éclater une révolution islamiste menée par les intégristes ou que ne survienne un coup... [Lire la suite]
13 avril 2018

1989 - DENG XIAOPING RENFORCE LE REGIME COMMUNISTE CHINOIS

Vers le mois d'avril, Deng Xiaoping ordonne une reprise en main immédiate de la Chine. Cette dernière est, selon lui, victime d'un "complot contre-révolutionnaire" fomenté dans le but de renverser le régime. Le 3 juin, trois corps d'armée de blindés entrent dans Pékin pour y rétablir l'ordre aux cotés des forces de police. Sans attendre, les étudiants contestataires se replient dans leur université... Entre-temps, la révolte estudiantine s'est propagée à d'autres villes et des rumeurs, difficilement vérifiables, font état... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 18:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
02 mars 2018

1958 - PLUS DE 80% DES FRANÇAIS DISENT "OUI" A DE GAULLE

A la question de savoir s'ils acceptent la nouvelle Constitution de la 5ème République proposée par le général Charles de Gaulle, prés de 80% des français de la métropole a répondu "oui" le dimanche 28 septembre. Ce résultat dépassant largement l'habituel clivage droite-gauche, il est évident qu'un grand nombre des électeurs socialistes et communistes ont accordés leur confiance à de Gaulle. Avant ce référendum, les socialistes se sont d'ailleurs prononcés à 69,2% pour le "oui" au cours du congrés de la SFIO. Les meilleurs... [Lire la suite]
08 février 2018

1958 - LE GÉNÉRAL DE GAULLE PREND LA TEMPÉRATURE EN ALGÉRIE FRANÇAISE

Arrivé début juin à Alger, le général de Gaulle y est accueilli par une foule qui crie "Vive de Gaulle", " Vive Soustelle" et "Algérie française". De Gaulle, le nouveau chef du gouvernement, est reçu par le général Raoul Salan, par le gaulliste Jacques Soustelle et par les membres du Comité de Salut Public  du 13 mai. Ce "mouvement du 13 mai" rassemble une palette de personnalités algéroises plutôt hétéroclites... Il regroupe des officiers parachutistes qui considèrent qu'ils ont été humiliés, des algérois qui pensent... [Lire la suite]
02 octobre 2017

1995 - LES CHOIX ECONOMIQUES DU PEROU ET DE L'ARGENTINE

Afin de maintenir son régime politique autoritaire au Pérou, Alberto Fujimori, d'origine japonaise, se présente pour un second mandat à la présidence de la République. Son principal concurrent est Javier Perez de Cuellar, ex-secrétaire général de l'ONU. Le 9 avril, les résultats du scrutin procurent 64,4% des voix à Alberto Fujimori, Javier Perez de Cuellar ne recueillant que 21,8%. En Argentine, Carlos Menem, d'origine syrienne, sollicite lui aussi un 2nd mandat à la présidence de son pays : le 14 mai, il... [Lire la suite]
19 janvier 2017

1998 - LES VERTS ALLEMANDS VONT ENTRER AU GOUVERNEMENT

Dans la soirée du dimanche 27 septembre, Helmut Kohl entre dans la Maison Konrad Adenauer, siège de l'Union Chrétienne Démocrate (CDU), pour reconnaître sa défaite électorale. Face aux caméras et aux milliers de militants déçus de son parti, il annonce qu'après 16 ans passés à la tête de l'Allemagne, il abandonne non seulement son poste de chancelier mais également celui de président de la CDU. Au siège du Parti Social Démocrate (SPD), l'ambiance est franchement à la fête et des portraits de Gerhard Schröder ornent tous les murs. ... [Lire la suite]
12 septembre 2016

1978 - Valery Giscard d'Estaing veut expulser 100.000 algériens chaque année

Soucieux de faire baisser le nombre de chômeurs, Valery Giscard d'Estaing, président de la République française, fait une proposition à son gouvernement... Il l'invite à fixer un objectif annuel de 100.000 expulsions d'algériens hors des frontières du pays. Puis il programme ensuite une réforme des titres de séjour qui s'affranchit du droit du sol. Le projet, à la suite de l'opposition virulente de Charles Pasqua, député du RPR, est repoussé par le parlement. En décembre 1979, un conseil restreint des ministres se tient dans le... [Lire la suite]
01 septembre 2016

1928 - Sedar Senghor, futur président du Sénégal, devient socialiste

Léopold Sedar Senghor est élève dans l'école religieuse des pères du Saint-Esprit, à Dakar. En 1928, jugé comme étant un élève très brillant, il quitte le Sénégal pour la France et intègre alors le prestigieux lycée Louis-le-Grand, à Paris. Il y rencontre Georges Pompidou, qui devient son ami et qui le convertit au bienfait des idées socialistes. Puis, en 1935, Sedar Senghor entre à l'Université de la Sorbonne, à Paris, et en sort agrégé de grammaire. Fortement influencé par le poéte antillais Aimé Césaire, il découvre alors qu'ils... [Lire la suite]
01 septembre 2016

1940 - Des Démocrates-Chrétiens français deviennent resistants des la 1ere heure

Fondé en 1924, le Parti Démocrate Populaire (PDP) rassemble des chrétiens qui sont attachés à la défense des valeurs démocratiques. Au début des années 1930, ses quelques 20.000 adhérents habitent pour la plupart à Paris, à Lyon, en Alsace et en Lorraine. Le PDP forme à l'Assemblée nationale un groupe d'une vingtaine d'élus chrétiens, auxquels s'ajoutent ceux de Jeune République. Jusqu'en 1940, le secrétaire général du PDP est Jean-Raymond Laurent, syndicaliste à la Confédération Française des Travailleurs Chrétiens (CFTC). Lors du... [Lire la suite]