08 février 2018

1958 - LE GÉNÉRAL DE GAULLE PREND LA TEMPÉRATURE EN ALGÉRIE FRANÇAISE

Arrivé début juin à Alger, le général de Gaulle y est accueilli par une foule qui crie "Vive de Gaulle", " Vive Soustelle" et "Algérie française". De Gaulle, le nouveau chef du gouvernement, est reçu par le général Raoul Salan, par le gaulliste Jacques Soustelle et par les membres du Comité de Salut Public  du 13 mai. Ce "mouvement du 13 mai" rassemble une palette de personnalités algéroises plutôt hétéroclites... Il regroupe des officiers parachutistes qui considèrent qu'ils ont été humiliés, des algérois qui pensent... [Lire la suite]
19 janvier 2017

1998 - LES VERTS ALLEMANDS VONT ENTRER AU GOUVERNEMENT

Dans la soirée du dimanche 27 septembre, Helmut Kohl entre dans la Maison Konrad Adenauer, siège de l'Union Chrétienne Démocrate (CDU), pour reconnaître sa défaite électorale. Face aux caméras et aux milliers de militants déçus de son parti, il annonce qu'après 16 ans passés à la tête de l'Allemagne, il abandonne non seulement son poste de chancelier mais également celui de président de la CDU. Au siège du Parti Social Démocrate (SPD), l'ambiance est franchement à la fête et des portraits de Gerhard Schröder ornent tous les murs. ... [Lire la suite]
19 novembre 2015

1958 - LES USA SOUTIENNENT FIDEL CASTRO

Fils d'un riche propriétaire terrien, le jeune Fidel Castro suit des études pour devenir avocat. Cuba est aux mains du dictateur Fulgencio Batista, lequel musèle la population. Le 26 juillet 1956, avec un groupe d'autres étudiants armés de quelques fusils, Fidel Castro tente dérisoirement de renverser le tyrannique Batista. L'opération échoue rapidement et Castro est jeté en prison. Puis il est chassé de l'île de Cuba, avec interdiction d'y revenir. Il y revient cependant avec une centaine d'hommes et ils débarquent sur une plage où... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
25 novembre 2014

1930 - FACE AUX NAZIS, LA GAUCHE ALLEMANDE SE QUERELLE

Les anarcho-syndicalistes de la FAUD (Freie Arbeiter Union Deutchland) cherchent à provoquer parmi la population allemande un mouvement de rejet des nazis. Leurs appels auprès des ouvriers pour qu'ils se mettent en grève restent sans effet... La FAUD ne compte que 7000 membres. Ils se tournent alors vers les grandes organisations syndicales proches du SPD (sociaux démocrates allemands). Mais celles-ci, excluant la grève générale de leurs habitudes, se contentent d'une très prudente politique du "moindre mal" et éconduisent... [Lire la suite]