16 février 2015

1919 - L'armée allemande instrumentalise Adolf Hitler

Dans une Allemagne humiliée par la défaite et par les clauses du Traité de Versailles, les communistes allemands parviennent à prendre le pouvoir à Munich. Ils y proclament une République des Conseils ouvriers, avant d'être militairement décimés au bout de quelques semaines. L'armée allemande s'emploie alors à éviter toute contagion... En mai, le capitaine Karl Mayr est chargé par sa hiérarchie de recruter des hommes sûrs parmi les soldats. Ces agents spéciaux devront repèrer les soldats communistes et rééduquer les autres en leur... [Lire la suite]
11 février 2015

1941 - L'extrême-droite bordelaise est aux commandes

Roger Cruse, issu d'une famille de négociants en vins, écrit en 1928 un livre nommé Hypertrophie de l'Etat. Dans cet ouvrage, il dit combien il déteste la démocratie et combien il lui préfère l'oligarchie, voire la monarchie. En 1940, il adhère évidemment à l'idéologie de Révolution Nationale. C'est pourquoi, en juillet 1941, le maréchal Pétain le nomme pour seconder Adrien Marquet, maire collaborationniste de Bordeaux. La nomination de Roger Cruse s'ajoute à celles d'autres notables, tous fidèles à la doctrine du gouvernement... [Lire la suite]
11 février 2015

1944 - De Gaulle veut le retour de l'ordre

La ville de Bordeaux a été libérée le 28 août et, à la mi-septembre, elle reçoit la visite du général de Gaulle. Devant une foule immense et ivre de joie, De Gaulle apparaît au balcon de la préfecture de la Gironde. A côté de lui s'affichent René Caillier (président du Comité de Libération de Bordeaux), Gaston Cusin (Commissaire de la République) et André Diethelm (Ministre de la Guerre). Un autre homme est également présent sur ce balcon : il se nomme Maurice Papon Hier secrétaire général de la préfecture de la Gironde du... [Lire la suite]
06 février 2015

1934 - Le maire de Bordeaux admire Hitler

Au congrès de Tours de 1920, le chirurgien-dentiste Adrien Marquet refuse farouchement que les communistes quittent la Section Française de l'Internationale Ouvrière (SFIO). En 1925, le socialiste Marquet est élu Maire à Bordeaux. Exclu de la SFIO en 1934, il crée alors son propre parti : le Parti Socialiste De France (PSDF), lequel reste un parti local de la région bordelaise. Les membres du PSF d'Adrien Marquet se recrutent dans certains syndicats ouvriers et dans une bonne partie de la bourgeoisie aisée de Bordeaux. Tous... [Lire la suite]
24 janvier 2015

1940 - La Petite Gironde choisit son camp

Dés le 24 juin, premier jour de l'invasion de la France par l'armée allemande, Richard Chapon, directeur du quotidien La Petite Gironde, écrit qu'il faut "demander des comptes aux trublions criminels qui ont égaré les esprits et abâtardi la France". L'éditorial du 31 juillet appelle les lecteurs à se soumettre aux autorités d'occupation. L'auteur du billet y exprime également sa détestation des juifs. Le 28 mars 1942, la une de La Petite Gironde annonce que "le français éliminera le juif comme il aurait éliminé le nègre ou le... [Lire la suite]
17 janvier 2015

1962 - Neuf manifestants ont été tués à Paris

En multipliant les attentats, l'Organisation Armée Secrète (OAS) entretient un climat de violence en France. Son objectif est d'empêcher que l'Algérie française n'obtienne son indépendance. De son côté, le gouvernement a interdit les manifestations et réunions favorables à l'indépendance de ce département français. Malgré l'interdiction, des algériens vivants en France organisent une manifestation le 17 octobre 1961... Plus d'une centaine d'entre eux est tué. L'OAS n'est toujours pas inquiétée. Le 7 février 1962, 10 attentats à... [Lire la suite]
17 janvier 2015

1936 - La France invente les congés payés

Ayant repoussé ensemble les ligues d'extrême-droite le 6 février 1934, les socialistes et les communistes français décident de former un Front Populaire uni. Les communistes proposent de l'élargir au Parti Radical. Des élections ont lieu le 6 mai 1936 et les 3 formations du Front Populaire décident alors de se désister au second tour pour le candidat socialiste, communiste ou radical qui est le mieux placé pour l'emporter. Les élus socialistes passent de 100 à 149, les communistes de 11 à 72 et les radicaux de 160 à 110. Le Front... [Lire la suite]
21 décembre 2014

1905 - Nicolas II accumule les erreurs

Le tsar Nicolas II est intimement convaincu que ses ancêtres et lui ont tous été élus par Dieu pour gouverner la Sainte Russie : il craint de les trahir s'il réforme l'Empire russe ou accorde la moindre concession à son peuple. Paradoxalement, il nomme le réformateur Serge de Witte 1er ministre. Mais De Witte est un homme de caractère et celà irrite rapidement Nicolas II. De Witte s'oppose à l'idée du tsar d'entrer en guerre contre le Japon. Cependant, après la défaite de son pays, il accepte de signer le traité de paix de... [Lire la suite]
18 décembre 2014

1947 - Les socialistes et la droite gouvernent ensemble

Paul Ramadier renvoit les ministres communistes au bout de 2 ans et une nouvelle coalition gouvernementale se forme. Elle comprend les députés socialistes SFIO, les radicaux du MRP, ceux de la gauche modérée et une partie de ceux de la droite anti-gaulliste. Elle parvient à gouverner la France pendant 4 ans, malgré la vive concurrence électorale des communistes du PCF et des gaullistes du RPF. Cette majorité se renforce ensuite des voix de l'UDSR que dirige le jeune François Mitterrand. Antoine Pinay, député de centre-droit du CNI,... [Lire la suite]
25 novembre 2014

1930 - Les anarchistes et la gauche allemande divisés face aux nazis

Les anarcho-syndicalistes de la FAUD (Freie Arbeiter Union Deutchland) cherchent à provoquer parmi la population allemande un mouvement de rejet des nazis. Leurs appels auprès des ouvriers pour qu'ils se mettent en grève restent sans effet... La FAUD ne compte que 7000 membres. Ils se tournent alors vers les grandes organisations syndicales proches du SPD (sociaux démocrates allemands). Mais celles-ci, excluant la grève générale de leurs habitudes, se contentent d'une très prudente politique du "moindre mal" et éconduisent... [Lire la suite]