24 février 2016

1929 - Le Calais-Méditerranée-Express reçoit le surnom de Train Bleu

Le train de nuit de la Compagnie Internationale des Wagons-Lits (CIWL) effectue depuis 1883 le trajet Calais-Nice-Rome. Il prend ensuite le nom de Calais-Méditerranée-Express et, en 1920, la compagnie décide d'abandonner les wagons en teck pour les remplacer par de robustes voitures en acier. André Noblemaire, directeur général de la CIWL, les fait alors peindre en bleu nuit réhaussé d'or. Le 9 décembre 1922, la Compagnie Internationale des Wagons-Lits organise un voyage inaugural. Puis, en 1929, une confortable voiture-salon Pullman... [Lire la suite]
20 septembre 2014

1904 - Tensions entre le Vatican et la France

Le pape Pie X commence par adresser une lettre au  corps diplomatique français dans laquelle il demande de veiller à ce que les françaises adoptent des décolletés plus discrets dans les soirées officielles. Puis il choisit de béatifier le très populaire curé français d'Ars, dans le sud de la France. Mais, en agissant ainsi, Pie X ranime un peu plus encore l'anticléricalisme en France. Peu de temps après, Emile Loubet, président du Conseil gouvernemental français, part en visite officielle pour Rome et réserve sa première... [Lire la suite]
05 juillet 2013

1915 - L'ultra patriote Gabriele De Annunzio

L'Italie déclare la guerre à l'empire Austro-Hongrois. Gabriele De Annunzio s'engage aussitôt. Il s'illustre rapidement en effectuant de dangereuses missions aériennes. Au début de 1916, il est blessé à l'oeil droit mais ne se fait pas soigner. La blessure s'aggrave et il devient aveugle. Il supporte mal l'inactivité mais, en septembre, il voit de nouveau d'un oeil. Nommé capitaine, il reprend son avion et harcèle la flotte autrichienne. En 1918, il bombarde Vienne avec des tracts écrits par lui-même. Rome en fait un héros ! Quand... [Lire la suite]
02 avril 2013

1944 - Les soldats marocains brisent le front allemand en Italie

Depuis 5 mois, les alliés n'arrivent pas à déloger les allemands du Monte Cassino (3 tentatives se sont soldées par la mort de 40000 soldats). Tentant de prendre les allemands à revers, ils font débarquer 50000 autres combattants sur la plage d'Anzio. Le général Lucas, par excès de prudence, donne le temps aux allemands d'installer leur artillerie, de pilonner les forces US et de les rejeter à la mer. Les britanniques relèvent les américains et les troupes d'élite du général Freyberg partent à l'assaut... nouvel échec ! Plus de cent... [Lire la suite]