23 novembre 2016

1939 - La CGT chasse les communistes de ses rangs

Dans la foulée de la Révolution russe de 1917, l'Internationale Syndicale Rouge est créée en 1921. Son apparition provoque des divisions entre les syndicalistes réformistes modérés et les syndicalistes révolutionnaires. Au sein du syndicat français Confédération Générale du Travail (CGT), le courant modéré est largement majoritaire et il reste fidèle à Léon Jouhaux, son dirigeant. La minorité révolutionnaire décide alors de quitter la CGT. Proche du Parti Communiste et de la mouvance anarco-syndicale, ils mettent sur pied une... [Lire la suite]
17 juillet 2016

1947 - Les 4 ministres communistes sont démis de leurs fonctions

Réunis en urgence au Palais Bourbon, les élus du groupe socialiste de la SFIO décident de se rallier à l'opinion de Léon Blum et recommande à Paul Ramadier, président socialiste du conseil des ministres, de démissionner de force les 4 ministres communistes du gouvernement et de confier l'intérim de leurs postes à d'autres ministres en exercice jusqu'au remaniement du gouvernement. De son côté, le comité directeur de la SFIO choisit d'écouter les conseils du socialiste Guy Mollet et opte (à 12 voix pour et 9 contre) pour l'obtention... [Lire la suite]
16 décembre 2015

1919 - Les socialistes corses veulent venger Jean Jaurés

Louis Etienne Costa habite le village corse de Cognocoli où il est notaire. Son père a fait la Commune de Paris et lui fréquente régulièrement les groupes anarchistes de l'île. Louis Costa est par ailleurs militant de la Section Française de l'Internationale Ouvrière (SFIO) et voue une immense admiration à Jean Jaurés. Pour ces 2 raisons, il décide de faire voter une motion à la fédération de Corse de la SFIO, réunie en congrès le 7 avril 1919... La motion est un véritable appel à la vendetta : les votants demandent que les... [Lire la suite]
05 novembre 2015

1942 - Léon Blum est déporté en Allemagne

Parallèlement à son métier d'avocat, Léon Blum s'intéresse à la littérature et est notamment collaborateur à la revue Ruy Blas. Il marque un grand intéret pour l'affaire Dreyfus et, au contact de Lucien Herr, bibliothécaire de l'Ecole normale supérieure, il finit par embrasser les idées socialistes. En 1914, Léon Blum devient alors chef de cabinet du ministre socialiste Marcel Sembat et conserve ce poste jusqu'en 1916. Au Congrés socialiste de Tours de 1920, il déploie ses talents d'orateur pour faire barrage aux communistes... Ces... [Lire la suite]
06 février 2015

1934 - Le maire de Bordeaux admire Hitler

Au congrès de Tours de 1920, le chirurgien-dentiste Adrien Marquet refuse farouchement que les communistes quittent la Section Française de l'Internationale Ouvrière (SFIO). En 1925, le socialiste Marquet est élu Maire à Bordeaux. Exclu de la SFIO en 1934, il crée alors son propre parti : le Parti Socialiste De France (PSDF), lequel reste un parti local de la région bordelaise. Les membres du PSF d'Adrien Marquet se recrutent dans certains syndicats ouvriers et dans une bonne partie de la bourgeoisie aisée de Bordeaux. Tous... [Lire la suite]
18 décembre 2014

1947 - Les socialistes et la droite gouvernent ensemble

Paul Ramadier renvoit les ministres communistes au bout de 2 ans et une nouvelle coalition gouvernementale se forme. Elle comprend les députés socialistes SFIO, les radicaux du MRP, ceux de la gauche modérée et une partie de ceux de la droite anti-gaulliste. Elle parvient à gouverner la France pendant 4 ans, malgré la vive concurrence électorale des communistes du PCF et des gaullistes du RPF. Cette majorité se renforce ensuite des voix de l'UDSR que dirige le jeune François Mitterrand. Antoine Pinay, député de centre-droit du CNI,... [Lire la suite]
27 juin 2014

1946 - Léon Blum, les socialistes et les radicaux ont le pouvoir

Malgré l'hostilité du président Edouard Herriot et l'opposition résolue du général Charles de Gaulle, le projet de nouvelle constitution est adopté le 15 octobre grâce aux 440 voix des députés de gauche. En novembre, les élections législatives font progresser le Parti Communiste Français de 300.000 voix. Avec 28,8% des voix et 166 députés, le PCF devient ainsi le premier parti de France. Il est suivi par le Mouvement des Radicaux de Progrès qui parvient à en garder 157. Les socialistes de la S.F.I.O. en perdent 25 et n'ont plus que... [Lire la suite]
21 avril 2014

1929 - Le premier maire noir de France métropolitaine

En Martinique, en 1902, l'éruption de la montagne Pelée détruit Saint-Pierre et fait 30.000 morts. Le fonctionnaire Augustin Elizé est alors muté à Paris. Son fils Raphaël va au lycée Buffon et le jeune métis y est le seul élève de couleur. En 1910, bien que devant subir les préjugés raciaux de ses camarades de classe, il fait partie du 1% de la jeunesse qui obtient son baccalauréat. Il décroche ensuite un diplôme à l'école vétérinaire de Lyon. En 1914, il soigne les chevaux au front et y obtient la Croix de guerre. Une fois la paix... [Lire la suite]
29 décembre 2013

1946 - De Gaulle démissionne !

En début d'année, le général Charles de Gaulle donne sa démission de son poste de chef du gouvernement. Dans sa lettre à l'Assemblée constituante, il déclare que la représentation nationale et les partis politiques sont désormais en état d'assumer leurs responsabilités. Sa tâche est donc terminée. Hostile à la réduction des crédits militaires, il affirme également qu'il est partisan de la séparation des pouvoirs. Il se dit favorable à ce que le gouvernement ait une autorité distincte de celle de la représentation nationale et... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 13:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,