25 avril 2017

1947 - De Gaulle veut rassembler (presque) tous les français

Le général de Gaulle prononce un discours important à Strasbourg au début du mois d'avril. Il y appelle les français à se rassembler, au delà du clivage des partis politiques, pour oeuvrer au redressement de la France. Cependant, il n'indique à aucun moment comment va se constituer ce rassemblement, quel programme il propose, ni quel type de gouvernement il entend former. Toutefois, quelques rumeurs circulent déjà... Les noms d'André Malraux, Jacques Soustelle et Jacques Baumel ont été évoqués comme possible ministres d'un futur... [Lire la suite]
06 décembre 2016

1944 - L'Allemagne dépêche en urgence des renforts en France

Au lendemain du débarquement du 6 juin 1944, les agents de renseignements alliés basés en Allemagne informent leur état-major que des renforts allemands arrivent à Strasbourg. Entre le 8 et le 10 juin, 20 trains de combattants et 15 de matériel de guerre quittent chaque jour la Bavière en direction de la France. Puis, du 10 au 13 juin, 18 trains de troupes et de matériel partent pour Nancy, ainsi que 6 convois de blindés qui filent sur Belfort. Du 14 au 20 juin, d'autres troupes fraîches continuent de quitter l'Allemagne pour la... [Lire la suite]
11 avril 2015

1941 - Le S.S. Hirt veut créer un musée de l'animalité juive

L'haupfsturmfuhrer-SS August Hirt est un membre éminent de la Deutsches Ahnenerbe, une société d'anthropologie raciale. Il a décidé d'adjoindre à l'université de Strasbourg un centre de documentation où seront rassemblées, avant leur disparition totale de la planète, les preuves de l'animalité des juifs. Hirt expose son projet à Himmler et lui propose même d'en faire un musée du juif bolchevik. La Wehrmacht gardera vivants les commissaires bolcheviks juifs capturés sur le front, le temps qu'un envoyé spécial arrive et fasse un... [Lire la suite]
08 août 2013

1915 - Le village de Uffholtz est en ruines

A l'été 1914, les habitants alsaciens de Uffholtz sont inquiets : l'empereur d'Allemagne a fait apposer des affiches, en allemand et en français, pour annoncer la mobilisation générale. Venant des Vosges, 5000 soldats français déferlent alors sur le bourg où ils sont accueillis à bras ouverts. Le lendemain, les allemands contre-attaquent. Une bataille au corps à corps a lieu dans les rues. Les français reculent et quittent Uffholtz. Le général allemand Huine affirme que quelqu'un a tiré du haut du clocher sur ses soldats. Les... [Lire la suite]