12 janvier 2013

1968 - Le Nord-Vietnam décimé fait fléchir les USA

Fin janvier, tous les vietnamiens célèbrent la fête du Têt. L'état-major de l'armée du Nord-Vietnam, appuyé par le Vietcong communiste au sud, choisit ce moment là pour lancer une offensive incensée contre une centaine de villes du Sud-Vietnam. A Saïgon, ils entrent même dans l'ambassade des USA. A première vue, cette offensive de 80000 soldats nord-vietnamiens ressemble fort à une opération suicide... Les pertes nord-vietnamiennes sont de 40000 morts ! Cependant, le but recherché par le Nord-Vietnam n'est pas la victoire militaire... [Lire la suite]