02 novembre 2018

1984 - UN COUP D’ÉTAT MILITAIRE CONTRE KADHAFI EST DEJOUE

Le 8 mai, une radio annonce que l'armée libyenne aurait pris les armes et que des combats auraient lieu dans la ville de Tripoli. L'information est confirmée peu de temps après par les USA où un groupe nommé Front National pour le Salut de la Libye a revendiqué un coup d'état contre le pouvoir. Vers 10 heures, des tirs de mortiers, de canons, de blindés et de pistolets mitrailleurs retentissent dans la capitale... Des miliciens de la Garde Révolutionnaire bloquent rapidement toute circulation automobile, ordonnent aux piétons de... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 octobre 2018

1959 - MICHEL DEBRE DEVIENT LE CHEF DU "NOUVEAU" GOUVERNEMENT FRANÇAIS

En 1958, le trés gaulliste Michel Debré s'illustre à l'Assemblée nationale par la virulence de ses interventions et par sa manie d'interrompre régulièrement les différents porte-parole du gouvernement. L'intransigeant député est également un farouche partisan de l'Algérie française, un adversaire acharnée de la Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier (CECA), ainsi que de la Communauté Européenne de la Défense. Michel Debré s'oppose énergiquement aux livraisons d'armes américaines pour la Tunisie, à la concentration des... [Lire la suite]
15 juillet 2018

1998 - L'EUROPE PAYE POUR QUE LES MIGRANTS AFRICAINS SOIENT MIS DANS DES CAMPS

Selon Daikha Dridi, journaliste au Quotidien d'Oran, l'Union Européenne (UE) verse depuis 1998 une aide spéciale à l'Algérie, à la Tunisie et au Maroc. Pour ces 3 pays, la contrepartie exigée par l'UE est qu'ils bloquent les migrants en provenance d'Afrique noire et les empêchent d'atteindre l'Europe. La police marocaine arrête donc des centaines de noirs qu'elle interne dans des camps... Les policiers tunisiens en expulsent d'autres qu'ils laissent dans le désert, à la frontière libyenne. Au cours de l'année 2000, l'Algérie a... [Lire la suite]
28 mai 2018

1943 - ADOLF HITLER PROTÈGE MUSSOLINI DES FASCISTES

En 1940, la politique fasciste du dictateur Benito Mussolini n'a apporté à l'Italie que déficit budgétaire, pénurie de biens de consommation, rationnement et marché noir. Le duché, convaincu que la guerre sera courte, lance alors l'armée italienne dans le conflit mondial, espérant ainsi régler ses problèmes économiques et ajouter à son territoire l'Albanie,  la Grèce, la Corse, la Tunisie et une partie des Balkans. Mais les troupes italiennes subissent revers sur revers et Mussolini perd un peu de la confiance qu'Adolf Hitler... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
06 mai 2018

1987 - LE GÉNÉRAL BEN ALI SE PROCLAME PRÉSIDENT DE LA TUNISIE

Après avoir obtenu que la France accorde son indépendance à son pays, Habib Bourguiba en prend la présidence. Il fait de la Tunisie un modèle de modernité, pratiquant un islam tolérant. Cependant, après 30 ans de pouvoir sans partage, Bourguiba a muselé l'opposition démocratique et fait interdire les syndicats. Malgré cela, les tunisiens s'attendent à vivre, d'un jour à l'autre, l'effondrement de son régime... Ils redoutent cependant de voir éclater une révolution islamiste menée par les intégristes ou que ne survienne un coup... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
03 janvier 2018

1952 - SANGLANTES ÉMEUTES DANS LE PROTECTORAT FRANÇAIS DU MAROC

Aprés l'assassinat du nationaliste marocain Farhat Hached (secrètement commandité par la France), l'Union Générale des Syndicats Marocains (UGSM) déclenche une grève générale le 7 décembre. Les syndicalistes obligent les commerçants de Casablanca à fermer boutiques tandis que des nationalistes égorgent 3 français. La police arrive rapidement sur les lieux des meurtres... Des milliers d'habitants, armés de gourdins et de haches, attaquent alors les forces de l'ordre qui, rapidement débordées, font appel à l'armée... [Lire la suite]
27 novembre 2017

1954 - UNE MYSTÉRIEUSE ORGANISATION SÈME LE CHAOS DANS L’ALGÉRIE FRANÇAISE

En octobre, les régions d'Alger, d'Oran, de Constantine et du massif des Aurès sont la cible d'attentats, d'incendies criminels et d'attaques de commandos de terroristes. Ces actes, bien coordonnés, sont à l'évidence l'oeuvre d'une organisation structurée qui a, en outre, bénéficié de l'effet de surprise. Le gouvernement français suspecte alors le parti nationaliste MTLD de Messali Hadj...  Mais ce dernier nie toute implication et se dit tout aussi surpris que les autorités par ces attentats. Sur les 3 bombes qui ont été... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
20 novembre 2017

1956 -HABIB BOURGUIBA VEUT L’INDÉPENDANCE DE LA TUNISIE

Au début du mois de février, à Paris, Habib Bourguiba est reçu par différents membres du gouvernement français. Puis il reçoit ensuite la presse dans ce qui est désormais devenu le siège parisien de la délégation du... gouvernement tunisien. Au balcon du bâtiment flotte d'ailleurs un drapeau tunisien. Dans le salon de reception, c'est Hassen Belkhodja qui accueille les journalistes... Les portraits du président René Côty et du bey Sidi Lamine trônent côte à côte sur le mur. Habib Bourguiba est légerement en retard : l'entretien... [Lire la suite]
14 novembre 2017

1954 - DES REBELLES EN ARMES SONT NEUTRALISES EN ALGÉRIE

La bourgade de Batna, subdivision militaire du département de l'Algérie française, se trouve à l'écart de la grande route. Le lundi 1 novembre, elle est brusquement attaquée (sans succès) par des centaines de rebelles venus du massif de l'Aurès.  Cette attaque survient à la suite de la campagne de recrutement menée par des cadres fellagas venus de Tunisie. Ils parviennent ensuite à s'emparer d'Arris, la capitale régionale, où les 200 européens qui vivent parmi ses 2500 habitants sont terriblement inquiets... Une colonne... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 septembre 2017

1952 - LA FRANCE DÉCRÈTE L'ETAT DE SIÈGE EN TUNISIE

Aprés la plainte déposée contre elle auprés de l'ONU par le 1er ministre tunisien M'hamed Chenik, la France réagit en envoyant, début janvier, Jean-Marie François de Hauteclocque comme résidant général du protectorat français de Tunisie. Le résidant général découvre un pays en situation de révolte armée et exige du prétendant au trône Lamine Bey qu'il fasse preuve d'autorité. Lamine Bey refuse. En France, Robert Schuman expose la crise tunisienne au conseil des ministres... Le général Garbay, ministre... [Lire la suite]