12 septembre 2016

1978 - Valery Giscard d'Estaing veut expulser 100.000 algériens chaque année

Soucieux de faire baisser le nombre de chômeurs, Valery Giscard d'Estaing, président de la République française, fait une proposition à son gouvernement... Il l'invite à fixer un objectif annuel de 100.000 expulsions d'algériens hors des frontières du pays. Puis il programme ensuite une réforme des titres de séjour qui s'affranchit du droit du sol. Le projet, à la suite de l'opposition virulente de Charles Pasqua, député du RPR, est repoussé par le parlement. En décembre 1979, un conseil restreint des ministres se tient dans le... [Lire la suite]
01 janvier 2016

1944 - Les alliés détruisent des villes françaises

En 1944, le débarquement en Normandie et les combats qui s'ensuivent sont terriblement meurtriers. L'armée allemande perd 55.000 soldats, l'armada américaine 21.000, les troupes anglo-canadiennes 16.000 et... la France 20.000 civils. Caen, Vire, Falaise, Lisieux, Saint-Lô, Flers, et Condé-sur-Noireau sont en ruines. Winston Churchill, 1er ministre britannique, s'inquiète de savoir si les français n'en prendront pas ombrage. Pour Franklin Roosevelt, président des USA, gagner en épargnant des vies américaines est son seul souci. La... [Lire la suite]
10 juillet 2015

1979 - Bernard Tapie roule Bokassa dans la farine !

Bernard Tapie a 20 ans quand, en 1954, il quitte le Parti Communiste Français et enregistre Passeport pour le soleil, un disque dont il a écrit les paroles et la musique. Un américain s'intéresse à ce disque et en achète les droits. Il en fait la musique du film Les Bérets verts, que produit John Wayne. Bernard Tapie se lance ensuite dans le négoce et, dans les années 1970, dirige une holding qui réalise plusieurs millions de chiffre d'affaire. Tout lui semble bon pour faire de l'argent : il invente la multipropriété pour les... [Lire la suite]
29 juin 2015

1973 - Georges Pompidou choisit d'endetter la France

En 1954, Georges Pompidou est le discret homme de confiance de Charles de Gaulle. Mais le peuple français se détourne désormais du général de Gaulle : Pompidou envisage alors de le quitter pour entrer dans une entreprise privée. Or René Fillon, qui est le trésorier du Rassemblement Pour la France (RPF), le parti de Charles de Gaulle, est également fondé de pouvoir de la banque Rothschild. René Fillon organise une entrevue entre Guy de Rothschild et Georges Pompidou... Elle se solde par l'embauche de Pompidou dans l'équipe de... [Lire la suite]
13 juin 2014

1959 - La France n'a que 79 km. d'autoroute !

En 1959, Valéry Giscard d'Estaing, secrétaire d'état au Finances du gouvernement du général de Gaulle, alloue un fond routier exceptionnel pour la construction de 100 kilomètres d'autoroute. La France n'en compte alors, en tout et pour tout, que 79 kilomètres. Puis, le 30 mai, commence le chantier d'un tunnel qui doit relier l'Italie à la France en passant sous le Mont-Blanc. Le gouvernement français, le 9 juillet 1960, signe discrètement un décret qui autorise l'instauration de péages sur les autoroutes. En 1962, la France n'en... [Lire la suite]
21 janvier 2014

2001- Maurice Papon entame sa 3ème et dernière année de prison

La nuit du 17 octobre 1961, 25000 algériennes et algériens vivant en région parisienne enfreignent le couvre-feu qui leur est imposé et participent à une marche de protestation. Le préfet de police Maurice Papon donne alors l'ordre de réprimer durement cette manifestation. Coincés sur un pont de la Seine, plusieurs dizaines d'algériens sont tués et jetés dans le fleuve. Valéry Giscard d'Estaing est élu président de la République en 1974 et, 2 ans plus tard, son premier ministre Raymond... [Lire la suite]
10 avril 2013

1977 - La guillotine tranche sa dernière tête

Avant le 20ème siècle, chaque chef-lieu de département français possédait son propre bourreau chargé d'exécuter les décisions de justice. Par la suite,  il n'y en aura plus qu'un seul (national) pour trancher les têtes des condamnés à mort. Ainsi, en 1972, il guillotine Claude Buffet et Roger Bontemps, à Paris, pour le meurtre et la complicité du meurtre d'une infirmière et d'un gardien de la prison de Clairvaux. Les français sont alors 63% à être pour la peine de mort. Après son procès, Christian Ranucci, à Marseille, en 1976,... [Lire la suite]