11 août 2020

1946 - GALLIMARD ET HACHETTE SONT LES PREMIERS A RACHETER D'AUTRES MAISONS D'EDITION

Pendant l'occupation, bon nombre de maisons d'édition françaises collaborent avec les Allemands. C'est dans cette période troublée que la société des Presses de la Cité va voir le jour à Paris... Après la libération, une série de regroupements démarre en France : les éditions Denoël et Mercure de France sont rachetées par Gallimard, tandis qu'Hachette s'empare de son côté des maisons d'éditions Fayard, Stock et Grasset... Dans les années 1960, les Presses de la Cité achètent les sociétés Plon, Julliard et Perrin. Quelques 20 ans... [Lire la suite]
10 février 2020

1988 - LE 1er MINISTRE MICHEL ROCARD VEUT UN GOUVERNEMENT D'OUVERTURE

Après la réélection du président socialiste François Mitterrand par 54,02%, le conservateur Jacques Chirac (son adversaire) passe du statut de 1er ministre de cohabitation à celui de chef de l'opposition. Après qu'il ait accepté la démission de Jacques Chirac, le président François Mitterrand va donc devoir se choisir un nouveau 1er ministre : il annonce alors la désignation à ce poste du social-démocrate Michel Rocard... L'attitude politique réformiste et anticommuniste de Michel Rocard conduit les dirigeants centristes Raymond... [Lire la suite]
07 janvier 2020

1981 - L'URSS DEMANDE LA FERMETE A LA POLOGNE COMMUNISTE

Le 10 décembre à Moscou, l'agence Tass publie une dépêche dans laquelle elle accuse le syndicat polonais Solidarnosc de vouloir renverser le pouvoir communiste de la Pologne et de s'en prendre à ses alliés. Le billet se termine par un appel aux autorités polonaises pour qu'elles prennent "les mesures appropriées" pour défendre leur état. Dans la soirée du 12, le général Wojciech Jaruzelski décrète alors l'état de siège en Pologne... Une vague d'arrestation frappe la plupart des dirigeants de Solidarnosc mais 5 d'entre eux en... [Lire la suite]
22 octobre 2019

1981 - FRANCOIS MITTERRAND BAT VALERY GISCARD D'ESTAING

Le 19 mai 1974, après la mort du président Georges Pompidou (successeur du général de Gaulle), le centriste Valéry Giscard d'Estaing obtient 50,81% et devient ainsi le 1er président non gaulliste de la 5ème République française en devançant le candidat socialiste François Mitterrand (49,19%). Sept ans plus tard, pour sa réélection, le président Giscard d'Estaing se retrouve face à François Mitterrand au second tour... Le brillant Valéry Giscard d'Estaing connaît alors les premiers revers de fortune de sa vie... Pour commencer, les... [Lire la suite]
25 août 2019

1977 - JACQUES CHIRAC VEUT LA MAIRIE DE PARIS !

Valéry Giscard d'Estaing, président de la République française, a déclaré qu'il juge indispensable que les différentes composantes de la majorité (centristes et gaullistes) affirment leur personnalité. Le 18 janvier, le gaulliste Jacques Chirac (ancien 1er ministre) obtient une entrevue avec le centriste Raymond Barre (actuel 1er ministre). Et, le lendemain, Jacques Chirac annonce à la presse sa candidature à la mairie de Paris... Affirmant sans doute ainsi sa "personnalité", l'ancien 1er ministre gaulliste vient, en fait, de... [Lire la suite]
20 août 2019

1976 - LE 1er MINISTRE JACQUES CHIRAC DEMISSIONNE

Fin mai 1974, le libéral Valéry Giscard d'Estaing (qui vient d'être élu président de la République) nomme Jacques Chirac 1er ministre. La décision de Giscard d'Estaing de ne pas choisir un centriste "giscardien" est guidée par le fait que, bien qu'il soit gaulliste, Chirac l'a soutenu dés le 1er tour des élections présidentielles plutôt que de défendre les couleurs du gaulliste Jacques Chaban-Delmas, candidat de l'UDR... Une fois devenu 1er ministre, Jacques Chirac s'applique à mettre en place la politique définie par le président,... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 16:04 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
09 août 2019

1974 - GISCARD D'ESTAING EST ELU PRESIDENT AVEC 50,8 %

Quelques jours avant le 1er tour de l'élection présidentielle française, le ton monte entre les candidats conservateurs : dévancé dans 2 sondages (publiés par l'IFOP et par la SOFRES), l'ancien 1er ministre gaulliste Jacques Chaban-Delmas réserve désormais ses attaques à son conccurent centriste Valéry Giscard d'Estaing, le ministre de l'économie et des finances. Jean Royer, 3ème candidat de la majorité, est distancé. Face à eux, François Mitterrand est l'unique candidat du Parti Socialiste, du Parti Communiste et du Mouvement des... [Lire la suite]
24 juillet 2019

1973 - LA CEE ET LES USA NEGOCIENT DES ACCORDS MULTILATERAUX

Le 12 mars, avant l'ouverture officielle des négociations commerciales multilatérales du GATT (Accord Général sur les Tarifs Douaniers et le Commerce), un petit déjeuner de travail réunit l'Américain George Shulz, le Britannique Christopher Soames (vice-président de la Commission européenne), le Danois Gundelach (ancien directeur-adjoint du GATT) et le Néerlandais Wellenstein (haut-fonctionnaire de la Commission européenne)... Au début de l'après-midi, George Shulz (secrétaire américain du Trésor) rencontre Valéry Giscard d'Estaing... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 17:43 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
08 octobre 2018

1959 - MICHEL DEBRE DEVIENT LE CHEF DU "NOUVEAU" GOUVERNEMENT FRANÇAIS

En 1958, le trés gaulliste Michel Debré s'illustre à l'Assemblée nationale par la virulence de ses interventions et par sa manie d'interrompre régulièrement les différents porte-parole du gouvernement. L'intransigeant député est également un farouche partisan de l'Algérie française, un adversaire acharnée de la Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier (CECA), ainsi que de la Communauté Européenne de la Défense. Michel Debré s'oppose énergiquement aux livraisons d'armes américaines pour la Tunisie, à la concentration des... [Lire la suite]
30 septembre 2018

1986 - MARGARET THATCHER VEUT A TOUT PRIX UN TUNNEL

En 1975, alors que les travaux du tunnel sous-marin qui doit relier l'Angleterre et la France sont déja entamés, le 1er ministre anglais Harold Wilson et le président français Valéry Giscard d'Estaing décident d'un commun accord de stopper ce projet. Mais, réunis à Lille le 20 janvier 1986, Margaret Tatcher, 1er ministre britannique, et François Mitterrand, président de la République française, font une déclaration commune...  Leurs 2 pays ont conjointement adopté la mise en chantier d'un nouveau projet, lequel consistera à... [Lire la suite]