05 juin 2015

1936 - Jean Zay devient ministre du Front populaire

Le 4 juin 1936, Léon Blum nomme le jeune Jean Zay ministre de l'Education nationale et des Beaux-Arts. Le brillant jeune homme, avec le dynamisme et la fougue de ses 31 ans, crée le premier ministère de la Culture et prépare 2 projets de loi : l'un sur les droits d'auteur et l'autre sur la protection du cinéma. Il envisage également la création d'une Ecole Nationale de l'Administration.  Jean Zay réforme aussi l'Education nationale en profondeur. Il met notamment en place le collège unique et a aussi l'idée de faire circuler... [Lire la suite]
04 janvier 2015

1997 - L'église catholique française demande pardon

En 1940, le maréchal Pétain met en place un statut des juifs et les persécutions contre eux commencent. L'église n'intervient pas et se tait. L'année suivante, les dignitaires catholiques accueillent même avec chaleur le maréchal Philippe Pétain à Lyon. Seuls de rares réactions de prélats et l'engagement de nombreux catholiques dans la résistance montrent que les chrétiens refusent le fascisme. Ayant considéré pendant des siècles les juifs comme ceux qui ont envoyé Jésus à la mort, l'église catholique attend 1965 (avec le... [Lire la suite]
11 décembre 2014

1940 - Le cinéma français doit faire des films neutres... ou collaborer

La France est occupée. Les cinéastes doivent désormais obéir à la censure allemande ou, dans le sud, à celle du gouvernement de Vichy. Tous les films anglais, patriotiques français ou ceux parlant de la rivalité franco-allemande sont interdits. Goebbels, chef de la propagande nazi, exige que les français n'aient accés qu'à des histoires superficielles et divertissantes. Dans la zone sud, le Comité d'Organisation de l'Industrie Cinématographique, dirigé par Raoul Ploquin, contrôle toute la production. Il favorise les films qui font... [Lire la suite]
12 février 2014

1942 - Hitler envahit aussi le sud de la France

Sur les conseils d'Hermann Goering, Adolf Hitler envisage d'envahir le reste de la France pour mieux la piller. Le 10 décembre 1940, le fidèle général Heusinger concocte l'opération Attila, plan d'invasion de la zone sud. Tous les S.S. de la division Tête de mort doivent se tenir prêts pour un envahissement éclair et recevront pour cela l'appui des forces de la Wehrmacht. Heusinger a prévu que 2 unités motorisées descendront, l'une par la vallée du Rhone jusqu'à Nice, l'autre par Toulouse jusqu'à la frontière espagnole. Elle devront... [Lire la suite]