04 avril 2019

1992 - L’ARMÉE ALGÉRIENNE CONGÉDIE LE PRÉSIDENT DE L’ALGÉRIE

En octobre 1988, l'Algérie vit des émeutes auxquelles le pouvoir répond en faisant ouvrir le feu sur les manifestants. Officieusement, cette répression aurait provoqué la mort de 600 jeunes Algériens. Puis, le gouvernement cherche l'apaisement en autorisant l'existence de partis autres que le FNL et en cessant de museler la presse. Quand Mohamed Boudiaf revient d'exil en 1992, il trouve cependant le pays en pleine crise... L'armée vient en effet d'imposer au président Chadli Bendjedid (au pouvoir depuis 13 ans) de démissionner. ... [Lire la suite]
30 mai 2016

1999 - BOUTEFLIKA SERA-IL ELU A LA PRÉSIDENCE DE L'ALGERIE ?

L'élection du nouveau président algérien doit avoir lieu le 15 avril mais, la veille,  6 des 7 candidats se retire en même temps... Le réformateur Mouloud Hamrouche, le nationaliste islamique Ahmed Taleb Ibrahimi, le vieil opposant Hocine Aït Ahmed, le héros de la guerre d'indépendance Youcef El Khateb, l'ancien 1er ministre Mokdad Sifi et l'islamiste Abdallah Djaballah affirment que des fraudes massives ont été constatées dés le début du vote. Ils laissent donc seul en course le candidat du pouvoir en place, c'est à dire... [Lire la suite]