20 mai 2020

1914 - A L'EST, LA GUERRE COMMENCE MAL POUR L'ALLEMAGNE ET L'AUTRICHE

Faisant face à l'armée allemande que commande le général Maximilian von Prittwitz, les troupes russes du général Paul von Rennenkampf parviennent à pénétrer à la mi-août en Prusse orientale, à les défaire et à les obliger à se replier au delà de Gumbinnen. Les Allemands entament alors une étonnante retraite vers Berlin, se frayant un passage au milieu des charrettes des paysans allemands qui fuient à l'approche des Russes... Devant l'inquiétude de l'empereur, le comte Helmut von Moltke, chef de l'état-major allemand, limoge von... [Lire la suite]
12 mars 2016

1914 - DES COMBATTANTS ALLEMANDS ET BRITANNIQUES FRATERNISENT

La guerre, qui ne devait durer que quelques mois, se poursuit toujours. Les usines d'armement n'ont plus de main-d'oeuvre et l'outillage fatigue. Plus "grave" encore : l'acier et les explosifs commencent désormais à manquer car les principaux fournisseurs de la France sont... allemands ! Les canonniers français commencent alors à rationner leurs obus. Vers la fin de l'année, la situation s'aggrave car 11 départements français sont occupés par l'Allemagne où les Kommandantur  imposent leurs exigences aux populations... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 mars 2013

1916 - LE GÉNÉRAL JOFFRE SAUVE VERDUN

Sur le front de Verdun, le chef suprème de l'état-major, Erich von Falkenhayn, préconise de profiter de la supériorité allemande en artillerie pour faire une guerre d'usure aux français. Falkenhayn sait que, d'une part, l'armée française veut garder Verdun quel qu'en soit le prix en vies humaines et, d'autre part, qu'elle aura du mal à y renforcer son artillerie car seule l'étroite route de Bar-le-Duc lui permet d'accéder au front... Ainsi, l'artillerie allemande arrose 11 kilomètres de lignes françaises sous 1 million d'obus.... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 17:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,