17 juillet 2016

1947 - Les 4 ministres communistes sont démis de leurs fonctions

Réunis en urgence au Palais Bourbon, les élus du groupe socialiste de la SFIO décident de se rallier à l'opinion de Léon Blum et recommande à Paul Ramadier, président socialiste du conseil des ministres, de démissionner de force les 4 ministres communistes du gouvernement et de confier l'intérim de leurs postes à d'autres ministres en exercice jusqu'au remaniement du gouvernement. De son côté, le comité directeur de la SFIO choisit d'écouter les conseils du socialiste Guy Mollet et opte (à 12 voix pour et 9 contre) pour l'obtention... [Lire la suite]
16 mai 2016

1946 - Le général de Gaulle se démet de ses fonctions

Le samedi 19 janvier, vers 18 h., le bruit court déjà dans les rédactions que le général de Gaulle vient de prendre une décision surprenante... A 22 h., son directeur de cabinet l'annonce enfin aux journalistes : le général se démet de ses fonctions de président du gouvernement provisoire ! Dans le courant de la nuit, le général de Gaulle invite les membres du gouvernement à assister à une réunion exceptionnelle. A l'heure dite, le général arrive avec ses 2 aides de camp. Son intervention est brève... "J'ai décidé de me démettre de... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 20:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
30 janvier 2016

1944 - Staline évite une guerre civile à la France

En France, dans les mois qui suivent le départ des allemands, la direction du Parti Communiste Français (PCF) refuse d'accepter le pouvoir que le général de Gaulle a mis en place, s'oppose à ce que les résistants FFI rendent leurs armes et n'accepte pas qu'ils intègrent l'armée régulière de la France. Le PCF organise alors une coordination nationale des Comités Départementaux de Libération pour remplacer les préfets et met en place des "milices patriotiques". Ces milices ont la mission de se substituer à la police nationale. Le 28... [Lire la suite]
17 janvier 2015

1936 - La France invente les congés payés

Ayant repoussé ensemble les ligues d'extrême-droite le 6 février 1934, les socialistes et les communistes français décident de former un Front Populaire uni. Les communistes proposent de l'élargir au Parti Radical. Des élections ont lieu le 6 mai 1936 et les 3 formations du Front Populaire décident alors de se désister au second tour pour le candidat socialiste, communiste ou radical qui est le mieux placé pour l'emporter. Les élus socialistes passent de 100 à 149, les communistes de 11 à 72 et les radicaux de 160 à 110. Le Front... [Lire la suite]
15 janvier 2015

1939 - Les conséquences du traité germano-soviétique pour le PCF

Fin 1938, Gaus von Ribbentrop, ministre allemand des affaires étrangères et Georges Bonnet, son homologue français, signent un pacte qui signifie à Hitler que la France ne bougera pas s'il entre en guerre en Europe de l'Est... Mais, le 23 avril 1939, le même Ribbentrop signe avec Molotov, commissaire aux affaires étrangères d'URSS, un pacte germano-soviétique de non agression. Staline exige alors que tous les partis communistes d'Europe adopte la même attitude bienveillante à l'égard de l'Allemagne que l'URSS. Il affirme que les... [Lire la suite]