27 mars 2019

1971 - FRANCOIS MITTERRAND DEVIENT L'ESPOIR DU PARTI SOCIALISTE

A l'automne 1968, la Fédération de la Gauche Démocratique et Socialiste (FGDS) cesse d'exister. Sa disparition permet la naissance d'un Parti Socialiste (PS) qui devrait être plus ancré à gauche. Mais, au printemps 1969, les congrés de Saint-Gratien et d'Alfortville donnent lieu à des luttes fraticides entre les tendances qui composent ce parti et les résultats électoraux qui suivent sont un désastre. Le congrés d'Epinay-sur-Seine, qui réunit en 1971 près de 1.000 délégués (des socialistes, des radicaux, des chrétiens et des... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 20:25 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
30 janvier 2019

1984 - L’ARRIVÉE DE LAURENT FABIUS RASSURE LA FINANCE INTERNATIONALE

Après la démission, le 17 juillet, du 1er ministre socialiste Pierre Mauroy, le président François Mitterrand nomme Laurent Fabius pour lui succéder à la tête du gouvernement. Le communiste Charles Fiterman, ministre des transports, annonce alors qu'il ne souhaite plus être ministre et le bureau politique du Parti Communiste Français (PCF) décide de se réunir sans attendre... A la suite de cette réunion, le PCF informe la presse des profondes divergences qui le séparent désormais du pouvoir socialiste de... [Lire la suite]
01 juin 2015

1981 - LE PARTI SOCIALISTE FRANÇAIS CRAINT UN COUP D’ÉTAT MILITAIRE

La droite française affirme que si le socialiste François Mitterrand est élu président de la République, les chars soviétiques envahiront la France. Pour sa part, l'entourage de Mitterrand redoute plutôt un coup d'état militaire, à l'image de celui que dirigea Pinochet en 1973, au Chili. Par prudence, Danielle Mitterrand et Regis Debray déconseillent d'organiser de gigantesques rassemblements pour fêter l'élection du nouveau président. Selon eux, des militaires d'extrême-droite en profiteraient immanquablement pour provoquer un bain... [Lire la suite]
20 novembre 2014

1946 - NAISSANCE OFFICIELLE DES RETRAITES OUVRIÈRES EN FRANCE

Alors que la France est encore occupée par l'Allemagne nazie, le CNR (Conseil National de la Résistance) prépare déjà la mise en place d'un système d'assurances sociales et de retraites. A la libération, le PCF (Parti Communiste Français) participe pour la 1ère fois de son histoire à un gouvernement et le communiste Ambroise Croisat est ministre du Travail... Le 22 mai 1946, une loi est votée : 1,5 million de salariés ne sont plus obligés de travailler jusqu'à la fin de leurs jours puisqu'ils vont désormais percevoir une pension... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 19:33 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,