02 avril 2018

1959 - LES AGENTS SOVIÉTIQUES TENTENT DE NEUTRALISER LE MARECHAL TITO

En 1958, les pays du bloc soviétique déclenchent ensemble une virulente campagne de dénigrement de la "voie yougoslave vers le socialisme". En réponse à toutes ces attaques, le maréchal Josip Bros Tito décide d'entamer l'année suivante une tournée de 2 mois pendant laquelle il s'active à visiter des états qui se disent prês à accepter de ne faire partie ni du camp capitaliste ni du camp communiste. A bord de son yacht, le dirigeant yougoslave commence donc par se rendre en Indonésie, avant de poursuivre par la Birmanie. Le... [Lire la suite]
07 février 2018

1958 - L'URSS DÉCIDE D'ÉTRANGLER LA YOUGOSLAVIE

Le 9 mai, alors que le journal la Pravda évoque d'éventuelles sanctions économiques de l'URSS à l'encontre de la Yougoslavie, Nikita Khrouchtchev adresse un télégramme au maréchal Tito pour lui dire qu'il désire ardemment voir se régler les différents qui séparent leurs 2 pays. Mais, à la fin du mois, l'URSS annonce subitement qu'elle bloque désormais les prêts qu'elle a promis à la Yougoslavie en 1956. La décision des soviétiques amène alors tous les communistes yougoslaves à faire bloc autour du maréchal Tito. Pour leur... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
26 novembre 2017

1993 - SLOBODAN MILOSEVIC ACCEPTE DE NE PLUS MASSACRER LES BOSNIAQUES

Le 26 août 1992, la Conférence internationale sur l'ex-Yougoslavie commence à Londres : elle rassemble les différents belligérants, les ministres des Affaires étrangères des 12 pays de la Communauté Economique Européenne (CEE), les représentants de la Hongrie et de l'Albanie, Boutros Boutros-Ghali pour l'ONU et des délégués de la Conférence Islamique. Au bout de quelques jours, lord Carrington, le négociateur de la CEE, déclarent que les serbes, les croates et les musulmans mentent tous et il quitte son poste. Il est... [Lire la suite]
25 octobre 2017

1953 - L'ALBANIE A-ELLE RENVERSÉ LE DICTATEUR ENVER HODJA ?

Aprés la mort de Staline, survenue le 5 mars, plusieurs rumeurs concernant la situation politique de l'Albanie se répandent en Yougoslavie, en Italie et en Grèce. Pour sa part, Radio-Belgrade annonce que le général Enver Hodja aurait mis l'armée albanaise en état d'alerte et que les dirigeants du Parti Communiste Albanais auraient conseillé à leurs militants de se tenir sur leurs gardes... Radio-Belgrade affirme que ce parti craint le déclenchement d'actes anticommunistes et le correspondant du Daily Express en... [Lire la suite]
17 octobre 2017

1947 - FACE A L'URSS, LA TURQUIE CHANGE DE PROTECTEUR

Le 24 juin 1939, la Turquie signe un accord d'assistance mutuelle avec la France et, le 19 octobre, elle ratifie un traité d'alliance avec l'Angleterre et la France. Malgré la défaite de la France face à l'Allemagne, le président du conseil turc déclare, le 26 juin 1940, que son pays ne permettra à aucun autre pays que la France de s'établir en Syrie. En 1945, l'URSS revendique brusquement des territoires turcs... La Turquie rejette les prétentions de l'URSS et le président Ismet Inonu rappelle que le traité qui lie son... [Lire la suite]
16 janvier 2017

1947 - Le Brésil, le Chili et l'Argentine interdisent le communisme dans leurs pays

Après les avoir accusés d'organiser des grèves dans les mines de charbon du pays, le gouvernement du Chili expulse les 2 diplomates yougoslaves incriminés. Le Chili informe par ailleurs l'Argentine que la Yougoslavie a mis en place un réseau d'agents communistes à Buenos Aires et à Rosario. L'Argentine décide alors d'activer sans attendre les mesures anticommunistes qu'elle s'apprétait à prendre. Le général Peron change donc de stratégie... Jusqu'à présent, il s'était pourtant toujours appliqué à ne fâcher ni les USA, ni l'URSS. Au... [Lire la suite]
07 janvier 2017

1947 - Les déportés deviennent un gisement de main-d'oeuvre

A la fin de la guerre, 12 millions de personnes sont déportées. En mai 1947, il n'en reste plus qu'un million, qui sont désormais pudiquement nommées "personnes déplacées". Ce résultat spectaculaire a été obtenu par le Comité Intergouvernemental des Réfugiés, créé 10 auparavant pour venir en aide aux victimes des persécutions nazies. Des organisations privées s'occupent de leur approvisionnement en nourriture. Puis, l'Organisation des Nations Unis reçoit de 30 pays le mandat de prendre le relais du Comité Intergouvernemental des... [Lire la suite]
09 juillet 2016

1999 - La Serbie proclame l'état d'urgence

Le 23 mars, après le refus de la Serbie et de Slobodan Milosevic d'accepter son plan de paix au Kosovo, Javier Solana, secrétaire général de l'OTAN, donne l'ordre au commandement suprême des 19 pays alliés de lancer des opérations militaires aériennes sur la République fédérale de Yougoslavie. Les députés serbes se réunissent alors de toute urgence en séance parlementaire... A 191 voix contre 0, ils votent une résolution qui s'oppose au déploiement de troupes étrangères sur le Kosovo. Milan Milutinovic, président de la Serbie,... [Lire la suite]
09 décembre 2015

1915 - L'austro-hongrois Josip Broz Tito est capture par des soldats russes

Josip Broz Tito est le 7ème enfant d'une famille de paysans de l'empire austro-hongrois. De père croate et de mère slovène, il sert pendant la 1ère guerre mondiale comme sous-officier de l'armée austro-hongroise. En 1915, il est capturé par des soldats russes et, à leur contact, découvre le bolchévisme. Puis il est libéré et revient dans son pays qui, entretemps, est devenu le royaume de Yougoslavie. En 1923, il adhère au Parti Communiste... Celà lui vaut plusieurs années de prison pendant lesquels il étudie le marxisme. Libéré en... [Lire la suite]
06 décembre 2015

1991 - La République (sans nom ni drapeau) de Macedoine

Quatre siècles avant Jésus-Christ, le royaume d'Alexandre le Grand porte déjà le nom de Macédoine et, par la suite, l'empire Ottoman l'occupe mais n'en change pas le nom... Les guerres balkaniques du 20ème siècle font disparaître l'empire Ottoman et sa province multiethnique de Macédoine est alors divisée en 3 parties : 51% reviennent à la Grèce (Macédoine d'Egée), 39% à la Serbie (Macédoine de Vardar) et 10% à la Bulgarie (Macédoine de Pirin). Après la 2nde guerre mondiale, le Maréchal Tito accorde le statut de nation à la Macédoine... [Lire la suite]