31 juillet 2017

2001 - LA GUERRE D'ALGERIE DIVISE TOUJOURS LES FRANCAIS

En octobre 2000, Madeline Rebérioux, Pierre Vidal-Naquet, Jean-Pierre Vernant et plusieurs témoins de l'époque publient un appel pour que la France dénonce la torture qui a été commise en son nom, il y a 40 ans, pendant la guerre menée en Algérie. Un an plus tard, à la mi-octobre 2001, un débat houleux agite le conseil municipal de la ville de Paris... La minorité des élus municipaux de droite s'opposent farouchement au texte que la majorité socialiste veut faire inscrire sur une plaque commémorative qui sera dévoilée pour le... [Lire la suite]
29 juillet 2017

1993 - L'ESCALADE TERRORISTE DES ISLAMISTES RADICAUX

Le 26 février, la voiture piégée qui explose dans le sous-sol du World Trade Center, à New-York, fait 6 morts et environ 1.000 blessés. L'attentat est aussitôt revendiqué par un groupe de terroristes islamistes. Puis, le 24 décembre 1994, 4 membres du Groupe Islamiste Armé (GIA) s'emparent d'un avion de ligne français. Les hommes du GIGN (Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale) passent alors à l'assaut, délivrent les 172 otages et abattent les 4 terroristes. L'année suivante, une bouteille de gaz, remplie de poudre... [Lire la suite]
21 août 2016

1991 - Le Maroc ne veut pas d'un Etat-Sahraoui indépendant

Créé en 1973, le Front Polisario (Front populaire de Libération de la Saguia el Hamra et du Rio de Oro) réclame la décolonisation du Sahara-Occidental. En 1975, l'Espagne se retire de la région : la Mauritanie et le Maroc se partage aussitôt ce territoire. Malgré cela, le Front Polisario forme un gouvernement destiné à diriger l'Etat-Sarahoui indépendant que ce mouvement revendique. La Mauritanie choisit alors d'abandonner le conflit en 1979. Le Maroc s'empresse aussitôt d'occuper seul toute la région. Une petite partie des 450.000... [Lire la suite]
30 mai 2016

1999 - Il n'y a qu'un candidat à l'élection presidentielle algerienne !

L'élection du nouveau président algérien doit avoir lieu le 15 avril mais, la veille,  6 des 7 candidats se retire en même temps... Le réformateur Mouloud Hamrouche, le nationaliste islamique Ahmed Taleb Ibrahimi, le vieil opposant Hocine Aït Ahmed, le héros de la guerre d'indépendance Youcef El Khateb, l'ancien 1er ministre Mokdad Sifi et l'islamiste Abdallah Djaballah affirment que des fraudes massives ont été constatées dés le début du vote. Ils laissent donc seul en course le candidat du pouvoir en place, c'est à dire... [Lire la suite]
26 janvier 2016

1939 - Les républicains espagnols se battent pour liberer la France

Vaincus par l'armée de Franco, 517.000 républicains espagnols se réfugient en France en 1939. Parqués dans des camps, ils doivent choisir entre retourner en Espagne ou s'engager dans la Légion Etrangère. Beaucoup s'engagent et, en septembre, combattent aux côtés des français contre l'Allemagne. En 1940, Hitler envahit la Norvège : les anglais, les français et la 13ème brigade de la Légion, majoritairement espagnole, défendent la Norvége. Les survivants sont emmenés à Trentham, en Angleterre. Certains partent alors pour Sidi Bel... [Lire la suite]
01 juillet 2015

1931 - La légion étrangère veille sur les intérêts de l'Empire français

C'est à Sidi-bel-Abbes, en Algérie française, que la Légion Etrangère a décidé de fêter son premier centenaire, exactement là où elle a été créée en 1831 par Louis Philippe. Depuis le début, les légionnaires sont exclusivement des engagés volontaires. Les origines, la nationalité et le passé de chacun d'entre eux sont gommés et oubliés par la hierarchie dés le moment où ils signent leur contrat d'engagement. Chacun fait alors sienne la devise de la légion : "Honneur et fidélité". Cette devise, qui est inscrite sur tous leurs drapeaux... [Lire la suite]
10 juin 2015

1961 - Le FLN algérien fait manifester les femmes et les enfants

En novembre 1954, le Front de Libération National algérien décrète l'insurrection armée. Après les combats qui ont lieu à Alger en janvier 1957, le général Massu prend la présidence d'un Comité de Salut Public. Le 1er juin 1958, le général de Gaulle reçoit les pouvoirs spéciaux de l'Assemblée nationale. Le 19 septembre, au Caire, en Egypte, un Gouvernement provisoire de la République algérienne est formé. Il est dirigé par Ferhat Abbas. Un an plus tard, De Gaulle reconnaît au peuple algérien le droit à l'autodétermination. Le... [Lire la suite]
18 décembre 2014

1947 - Les socialistes et la droite gouvernent ensemble

Paul Ramadier renvoit les ministres communistes au bout de 2 ans et une nouvelle coalition gouvernementale se forme. Elle comprend les députés socialistes SFIO, les radicaux du MRP, ceux de la gauche modérée et une partie de ceux de la droite anti-gaulliste. Elle parvient à gouverner la France pendant 4 ans, malgré la vive concurrence électorale des communistes du PCF et des gaullistes du RPF. Cette majorité se renforce ensuite des voix de l'UDSR que dirige le jeune François Mitterrand. Antoine Pinay, député de centre-droit du CNI,... [Lire la suite]
02 octobre 2014

1947 - Vers une réelle décolonisation ?

Pour éviter qu'ils ne se révoltent et pour qu'ils fassent la guerre à leurs côtés, la France et l'Angleterre promettent aux peuples de leurs empires respectifs que leurs pays deviendront indépendants quand la seconde guerre mondiale sera terminée. En 1947, l'Angleterre finit par concéder son indépendance à l'Inde mais prend cependant le soin d'en détacher le Pakistan. La France, elle, s'accroche à son empire. Après avoir perdu 2 guerres en Indochine et en Algérie, la France comprend qu'elle doit désormais accorder leurs indépendances... [Lire la suite]
21 janvier 2014

2001- Maurice Papon entame sa 3ème et dernière année de prison

La nuit du 17 octobre 1961, 25000 algériennes et algériens vivant en région parisienne enfreignent le couvre-feu qui leur est imposé et participent à une marche de protestation. Le préfet de police Maurice Papon donne alors l'ordre de réprimer durement cette manifestation. Coincés sur un pont de la Seine, plusieurs dizaines d'algériens sont tués et jetés dans le fleuve. Valéry Giscard d'Estaing est élu président de la République en 1974 et, 2 ans plus tard, son premier ministre Raymond... [Lire la suite]